Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Qu’attend l’Aqmi pour revendiquer l’attaque contre Aziz ?


A.O.S.A
Lundi 22 Octobre 2012 - 15:18


Qu’attend l’Aqmi pour revendiquer l’attaque contre Aziz ?
« A la guerre comme à la guerre » ne semble pas le slogan de l’AQMI au milieu d’un terrain pourtant miné par les armes et le fanatisme mais surtout par les manipulations de toutes sortes pour des enjeux pas toujours régionaux impliquant des puissances étrangères, sinon l’AQMI ou n’importe quel ennemi du pouvoir mauritanien ou de la France avait là de quoi porter un coup terrible à la communication du pouvoir à propos des tirs essuyés par le chef de l’état.

La moindre revendication même fausse eût été fatale pour la communication militaire mauritanienne vu le nombre de journalistes spéculateurs  persuadés qu’il ne peut rien venir de clair d’un pareil régime. C’est d’ailleurs assez agaçant de la part de ces journalistes de traiter quiconque ne s’excite pas comme eux, de gens « hypnotisés par la version admise » car qu’ont ces journalistes pour étayer leurs éternels soupçons ? Absolument rien sinon l’invincible principe selon lequel toute vérité sortant du pouvoir ne peut jamais être qu’un mensonge même si rien de rien ne permet d’étayer une thèse contraire à la version dite « d’Amel Daddah » qui fut la première personne non anonyme et indépendante du pouvoir comme de l’opposition à dire ce qui finira par être la version admise vu que rien ne peut la contredire pas même l’hystérie des architectes  du mensonge d’état présumé.

Nous ne sommes pas des enfants et ne sommes hypnotisés par rien surtout pas par la propagande quelle qu’elle soit du pouvoir ou de l’opposition ou des journalistes hystériques toujours en quête de la petite bête insaisissable.

Le premier jour, le ministre de la communication a fait une sortie légère qui n’a rassuré personne car elle n’était pas rassurante. Nous l’avons dénoncée. Puis, d’autres versions ont circulé au pays du million de rumeurs, finalement sans revendication d’aucun groupe que ce soit, sans rien qui puisse étayer la thèse d’un attentat comment ne pas reconnaître la version Daddah comme probable à défaut de preuve contraire ?

Pourtant ces intellos hystériques toujours en quête d’attentat n’en démordent pas comme s’il fallait alimenter la rumeur pour nuire au pouvoir tout simplement. Ce sont les mêmes qui sont allés critiquer toute la communication du pouvoir en la matière or tout n’a pas été mauvais. Ils vont jusqu’à reprocher au pouvoir d’avoir montré Aziz couché dans son lit car cela faisait tomber le mythe. Qu’eût- il fallu faire pour avoir la bénédiction de ces journalistes experts en tout ? Fallait-il montrer Aziz sur son lit ? Les rumeurs allaient circuler de plus belle si on ne l’avait pas montré vivant. Comment le montrer vu qu’il était blessé à l’abdomen et à l’épaule ? Debout pour plaire aux journalistes ? Il ne pouvait pas se lever car il venait d’être opéré et il était encore groggy par les calmants.

La seule bêtise vient de la déclaration du ministère de la communication qui fut précipitée. Une déclaration bonne pour un régime sans liberté d’expression mais nulle quand on sait que la minute d’après on aurait sur le net des commentaires relayant les doutes face à cette version car de tout temps sous tous les régimes démocratiques ou autoritaires, le pouvoir essaye de maquiller ces choses ou du moins de les présenter de façon à ne pas inquiéter le pouvoir car n’oublions pas que toute cette communication visait plus le monde militaire mauritanien que l’opinion civile impuissante.

De plus, on nous a présenté le tireur qui a toutes les caractéristiques de son statut professionnel. La voiture avensis est souvent celle de beaucoup d’agents de renseignements et autres militaires car c’est la voiture de la classe moyenne passe-partout ; le fait qu’elle portait une plaque étrangère n’est pas étonnant car les « filcs » roulent souvent avec des voitures pas encore dédouanées. Cela se voit beaucoup.

Que veut-on de plus ? Peut-on imaginer une seconde que la version Daddah soit totalement fausse, que ce jeune qu’on a vu à la télé ait été briefé pour vendre cette version ?  C’est mal connaître la Mauritanie car tôt ou tard quelqu’un allait prouver que c’est faux car les rumeurs en Mauritanie ne sont pas toujours fausses car la rumeur est le mode de survie que la population a trouvé pour s’informer. C’est le vecteur d’une forme de résistance et la preuve que dans le pouvoir les parois avec l’extérieur ne sont pas opaques. L’information circule, c’est le téléphone arabe qui signifie qu’à l’arrivée l’histoire est un peu différente qu’au départ mais cela ne signifie pas que l’impulsion puisse être toujours fausse car il n’y a pas de fumée sans feu du moins pas toujours sinon comment admettre tout ce que nous savons de tel ou tel prédateur économique sinon que c’est le fruit d’une rumeur fondée ? Or à ce jour, la rumeur n’a rien apporté qui puisse nous inviter à en vérifier le fondement qui prouverait que la version admise puisse être fausse…

Reste un détail qui aurait pu mettre tout le monde d’accord : montrer la voiture, les impacts de balles ainsi que l'arme qui aurait servi à cette tragédie.

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires