Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Promotion du manifeste des Haratines : un panel d'organisations et personnalités indépendantes s'en mêle


Communiqué
Mardi 21 Janvier 2014 - 11:18

La proclamation officielle, le 29 Avril 2013, du « MANIFESTE sur les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines », au cours d’une cérémonie imposante et solennelle à l’ancienne maison des jeunes de Nouakchott, marque la pose d’un jalon essentiel sur la voie de l’édification d’un état de droit, débarrassé des résidus d’un passé révolu et qui n’a que trop duré. Cette manifestation, à laquelle a assisté la fine fleur de l’establishment national – politique, syndical et de la société civile – constitue, incontestablement, un tournant dans la perception de cette plaie béante de la Mauritanie moderne dont la persistance gangrène les rapports sociaux, faisant peser des menaces certaines sur la paix civile, la cohésion et l’unité nationales


Promotion du manifeste des Haratines : un panel d'organisations et personnalités indépendantes s'en mêle
Traiter sans excès, mais aussi sans complaisance aucune, de l’épineuse et récurrente question Harratine, dans un cadre de consensus, marqué par les soucis de liberté , de l’équité et de la fraternité sur l’échiquier national, tel fut l’exercice difficile auquel se sont livrés les concepteurs de ce document fondateur qui est en même temps l’essai le plus consensuel et le plus complet des trente cinq dernières années. Sans aucun doute, ce MANIFESTE jette les bases d’une Mauritanie nouvelle - la Mauritanie de l’avenir - et pourrait constituer le point d’ancrage d’une nouvelle ère où sera bâtie une nation démocratique, unifiée, égalitaire et réconciliée avec elle-même.
 
Partant de ce constat, et considérant que la sécurité et la stabilité, éléments essentiels pour la paix civile et la pérennité de la nation, ne peuvent être que le fruit de la justice sociale, pierre angulaire du raffermissement de l’Unité nationale ; Nous, citoyens mauritaniens, d’horizons ethniques, sociologiques, politiques et culturels diversifiés, proclamons :
 
1-     Notre soutien sans réserve à l’esprit et à la lettre du MANIFESTE du 29 Avril 2013 ;
 
2-     Notre ferme intention d’user de tous les moyens pacifiques et légaux pour faire aboutir les recommandations et reformes contenues dans ledit document ;
 
3-     Notre adhésion volontaire, pleine et entière à toute action ou initiative de nature à promouvoir le statut de toute personne asservie et/ou exclue, pour en faire des citoyens à part entière au sein d’une République moderne ;
 
4-      Notre décision d’unir nos efforts pour faire triompher, en Mauritanie, les droits fondamentaux de l'homme et garantir, dans la pratique, l'égalité de droits et la dignité pour tous les citoyens mauritaniens dans le respect de la valeur de la personne humaine ;
 
5-     Notre engagement indéfectible à œuvrer pour le renforcement de l’unité nationale, de la cohésion, de la fraternité et de la concorde entre tous les fils de notre patrie sur la base des principes des libertés fondamentales, de la démocratie, de la justice sociale, de l’’égalité et de l’équité; en somme l’éradication de l’exclusion et de la marginalisation de toute personne ou groupe ainsi que la préservation des droits de la citoyenneté pour tous ;
 
6-     Notre détermination d’agir sans faiblesse contrel’iniquité, les privilèges tribaux et tous les autres privilèges indus des tares, pesanteurs, us et coutumes sociales,entretenus par des forces opportunistes, obscurantistes et rétrogrades. Leur objectif étant de perpétuer, au sein de l’Etat moderne, une stratification sociale primitive, source dangereuse de tensions en raison des préjugés raciaux, de la condescendance, du mépris culturel,de l’exclusion et de la marginalisation organisées;
 
7-        Notre ferme volonté de porter ce message aux quatre coins de la Mauritanie et, à cette fin, de tendre la main à toutes les personnes physiques ou morales, sans exclusive aucune, en vue d’œuvrer, sans tarder, pour la concrétisation de l’ensemble de ces objectifs.
 
Dans le but d’atteindre les objectifs précités et d’améliorer davantage la cohésion et la qualité des rapports intercommunautaires, la Commission de suivi, d’orientation et de mise en œuvre du MANIFESTE du 29 Avril 2013 entendmener une vaste campagne d’’information à l’intérieur du pays pour sensibiliser le maximum de citoyens aux objectifs du manifeste. Il se propose, en outre, d’entamer une multitude d’activités comprenant entre autres, des meetings, conférences, campagnes de presse…etc. , en prélude à la grande « Marche patriotique du refus de la marginalisation, de l’exclusion et du déni de citoyenneté » devant être organisée le moment opportun.
 
A cette occasion, la commission de suivi lance un appel solennel et pressant à l’ensemble des citoyennes et citoyens mauritaniens pour assister massivement à cette marche et à cette fin, constituer dès-à-présent des comités de sensibilisation et de mobilisation dans tous les quartiers de leur ville, village ou campement pour faire entendre leur voix. Cette voix qui ne dit rien d’autre qu’il est temps que prenne fin l’exclusion et la marginalisation systématiques et que cesse la terrible insulte à la dignité humaine qu’est l’esclavage et toutes les autres formes de discrimination et d’oppression dont continue de souffrir de larges franges de notre peuple.
 
La Commission de Suivi se propose, également, d’entamer un programme d’initiatives devant permettre au "MANIFESTE " de devenir un élément essentiel de la vie publique et un outil efficient pour la libération de tous les citoyens et l’égalisation des chances entre individus et groupes sur toute l’étendue du territoire national.
 
A cet effet, il a été décidé  sur le plan organisationnel :
 
-  la constitution d’un large "Rassemblement " ou "Forum" d’organisations et de personnalités anti esclavagistes, militants de l’Egalité Citoyenne et qui sera en charge de promouvoir le Manifeste et ses objectifs fondamentaux ;
 
- la mise sur pied d’une "Commission nationale de suivi, d’orientation et de mise en œuvre du MANIFESTE ", émanant de ce rassemblement et composée de citoyennes et citoyens originaires de toutes les composantes socio culturelles et connus pour leur militantisme anti esclavagiste et pour l’égalité citoyenne ;
 
- la désignation d’un "Comité permanent exécutif " issu et validé par la Commission nationale de suivi, d’orientation et de mise en œuvre du MANIFESTE, en charge de l’exécution des orientations et décisions de cette instance.
 
 
Nouakchott le 18 Maouloud 1435 & le 20 janvier 2014
LA COMMISSION NATIONALE DE SUIVI, D’ORIENTATION ET DE MISE EN ŒUVRE DU MANIFESTE DES HARATINES DU 29 AVRIL 2013
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire