Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Programme de développement africain pour l’après 2015 : La Présidence de la Mauritanie de l’Union Africaine, un espoir pour la société civile Mauritanienne


Actu Mauritanie
Mercredi 28 Mai 2014 - 14:00

Les chefs d’États et de gouvernements de l’Union africaine, réunis lors de la vingt-deuxième session ordinaire de la Conférence de l’Union africaine le 31 janvier 2014, à Nairobi ont dégagé une approche participative qui a conduit à la formulation de la Position commune sur le programme de développement pour l’après-2015 et a décidé de faire intervenir, dorénavant, les parties prenantes à tous les niveaux et surtout les organisations de la société civile (OSC), dont les associations des femmes et de jeunes.


Programme de développement africain pour l’après 2015 : La Présidence de la Mauritanie de l’Union Africaine, un espoir pour la société civile Mauritanienne
Cette approche permettra à l’avenir de remédier à l’absence de consultation qui a caractérisé la préparation et la formulation initiales des objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Nous souhaitons en tant que société civile mauritanienne, surtout les ONGs nationales, que les partenaires au développement tiendront compte de la position commune pour mettre en exergue l’implication à tous les niveaux. Et ce, au niveau de la formulation des actions et projets, de leur exécution et de leur suivi. En effet, le programme de développement pour l’après-2015 offre l’opportunité aux OSC de dégager les priorités pour faire face aux défis croissants et de participer activement à l’exécution des objectifs du Millénaire et surtout les problèmes émergents : étudier et concevoir des stratégies visant à lutter contre les principaux problèmes récurrents dans le domaine du développement durable et de la lutte contre dégradation des sols, les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations), la perte de biodiversité, la gestion des déchets et des produits chimiques, l’érosion côtière, la pollution, etc.

Aussi, le programme de développement réaffirme-t-il les principes de la Déclaration de Rio, ainsi que les protocoles de Kyoto notamment le droit au développement et à l’équité à travers la responsabilité mutuelle et partagée. Ce qui exige l’instauration d’un espace de développement socio économique adapté à la participation inclusive de toutes les parties prenantes : Etat, partenaires au développement et société civile sur la base de la confiance, de la transparence, de l’équité. Donc, axé sur l’être humain et la participation de la jeunesse à travers des associations de plus en plus impliquées, responsabilisées et expertes pour faire face aux défis du Millénaire. Cela exige l’ouverture d’espaces appropriés, le renforcement des capacités, le développement de la jeunesse et l’autonomisation des femmes pour réduire, autant que possible, la pauvreté sous toutes ses formes et combattre efficacement la dégradation exponentielle de l’environnement. Enfin, la récente rencontre du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz avec la jeunesse augure une réelle ouverture aux parties prenantes jeunes et prometteuses. Cela d’autant plus qu’en accédant à la présidence de l’Union Africaine, le Président de la République porte sur lui la responsabilité de faire évoluer le Continent vers un devenir meilleur.

Tâche qu’il a déjà commencé à bien remplir si l’on prend en considération son omniprésence dans les rendez-vous internationaux qui intéressent l’Afrique et la résolution des conflits comme celui encore chaud du Mali voisin avec l’obtention d’un cessez-le-feu inespéré en moins de quatre heures de négociations à Kidal entre les autorités maliennes et les rebelles touaregs de l’Azawad. Un coup d’essai qui est devenu un coup de maître et qui a valu à l’homme d’être qualifié par le Président malien, Ibrahim Boubacar Keita, de «l’un des véritables dirigeants africains», sans compter les déclarations saluant cette réussite notamment de la France et de l’Union Européenne. Puissent ces exemples se renouveler cette fois-ci avec la société civile dont les demandes sont aussi objectives et aussi prometteuses.

Source: Elhourriya
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires