Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Production nationale du poisson: Cherche acquéreur désespérément


Actualité
Samedi 28 Juillet 2012 - 22:59


Autres articles
Production nationale du poisson: Cherche acquéreur désespérément

La société mauritanienne de commercialisation du poisson (SMCP), en charge de la commercialisation des produits de pêche, peine à écouler la production nationale de pêche, évaluée à un peu moins de dix mille tonnes de poissons. Les acheteurs traditionnels n’ont fait aucune proposition, la production, très bonne, continue d’être déversée  au risque d’atteindre les limites de stockage. On redoute un effondrement brutal des prix au moment où certains appellent déjà à décréter un arrêt ‘’commercial’’.

Le 30 juin dernier, comme à son habitude, la direction commerciale de la SMCP publie un communiqué dans lequel elle ‘’informe l’ensemble des clients opérant sur les différents marchés, qu’elle procède, pour compter de la date de diffusion du communiqué en question, à l’ouverture des négociations portant  sur   la production artisanale et industrielle actuellement en stock relatif à la précédente saison, et la production artisanale de la première quinzaine de la saison en cours’’.

La direction demandait aux intéressés de faire parvenir leurs offres d’achat, avant le 3 juillet à 15 heures. Cette annonce n’a pas fait des émules. Trois semaines plus tard, aucune offre d’achat du stock national du poisson, qui croît, de jour en jour, n’a été faite à la SMCP, où les esprits des producteurs commencent à s’échauffer face à la perspective, de plus en plus évidente, d’une baisse des prix. 
Déjà, les prix arrêtés par la SMCP, pour la production de juillet, accusent une baisse de plus de deux mille dollars par rapport à ceux du mois de juin. Pour les tailles de poulpe les plus prisées, le prix atteignait en juin 11800 dollars, alors que pour ce mois, la décade les fixe à un peu plus de 9 mille dollars.

Selon des informations encore frappées du sort du secret, la société de commercialisation du poisson aurait reçu une offre de la part de Marubenni, une firme japonaise bien représentée au sein des producteurs mauritaniens. Mais son offre, semble-t-il,  est inférieure à plus de trois mille dollars comparativement avec la vente passée.

Mais le problème est que ce niveau n’arrange pas les acheteurs nationaux qui avaient acquis le produit à plus de 1700 ouguiyas au kilogramme. Un arrêté du ministère avait, en effet, fixé ces prix espérant soutenir les plus faibles. Une mesure pas très équitable dans la mesure où les outils de production appartiennent souvent à des hommes d’affaires.


Problèmes de stockage ?

Les conditions objectives militent pour une baisse des prix. Il reste maintenant à savoir le taux qui peut être toléré par les producteurs. Mais est-ce que la capacité de stockage à Nouadhibou n’a pas atteint ses limites. Surtout que les bateaux partis à la pêche après la fin de l’arrêt biologique n’ont pas encore débarqué par ces moments où les captures semblent être très bonnes.
Autre facteur qu’il faut prendre en considération, les besoins du pays en devises. Si on devait se fier à ce qui est déclaré, officiellement, il n’y a pas de problème de ce côté-là, car le niveau déclaré est plus que suffisant. Ce qui permet, tout de même,  de pouvoir tenir face aux acheteurs japonais hyperinformés sur ce qui se passe chez nous.

En effet, les japonais ont fait le plein de la production marocaine. Ils auraient acheté leur besoin pour les six prochains mois.
Si une telle chose se allait se confirmer, elle ne peut que desservir les mauritaniens qui doivent faire face, seuls, aux encours bancaires déjà très élevés. Une intervention de l’Etat, à ce niveau, est plus que nécessaire pour éviter un effondrement du secteur, pourvoyeur d’emploi et de devises pour le pays.

Mohamed Mahmoud Ould Targui

source: Biladi

 

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires