Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Principaux extraits du discours de Barack Obama sur l'EI


International
Jeudi 11 Septembre 2014 - 15:14

Barack Obama a annoncé mercredi 10 septembre aux Américains sa volonté d’intensifier sa lutte contre les djihadistes de l’Etat islamique en autorisant pour la première fois des frappes aériennes en Syrie et une intervention accrue en Irak.


Principaux extraits du discours de Barack Obama sur l'EI
La décision du président des Etats-Unis de lancer des frappes en Syrie, pays en guerre civile depuis trois ans, illustre la gravité de la menace représentée par l’Etat islamique aux yeux du gouvernement américain. L’EI, qui a déclaré un califat sur les territoires qu’il a conquis en Syrie et en Irak, est accusé de procéder à des exécutions en grand nombre, entre autres exactions. Il y a un an, Barack Obama avait failli lancer des frappes aériennes contre le gouvernement syrien pour avoir utilisé des agents chimiques contre la population, fin août 2013, dans la périphérie de Damas, avant de faire machine arrière.

Barack Obama a présenté son plan contre l’EI, auquel il fait référence par son ancien nom d’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), dans un discours solennel prononcé de la Maison blanche deux semaines après avoir été très critiqué pour avoir dit ne pas avoir "encore" de stratégie au sujet de l’EI en Syrie et six mois après avoir déclaré que les groupes comme l’Etat islamique étaient des acteurs mineurs. Voici les principaux extraits du discours à la nation de Barack Obama, tel qu’il a été distribué : (...) "En tant que commandeur en chef, ma première priorité est la sécurité du peuple américain.

Ces dernières années, nous avons systématiquement mené la lutte contre les terroristes qui menacent notre pays. Nous avons éliminé Oussama ben Laden et l’essentiel de la direction d’Al Qaïda en Afghanistan et au Pakistan. Nous avons visé l’affilié d’Al Qaïda au Yémen et récemment éliminé le principal commandant de son affilié en Somalie. (...) "Pourtant, nous continuons à faire face à une menace terroriste. (...) En ce moment, les principales menaces viennent du Proche-Orient et d’Afrique du Nord, où les groupes radicaux exploitent les revendications à leur profit.

Et un de ces groupes est l’EIIL, qui se donne le nom d’Etat islamique. (...) "Dans une région où le sang a été autant versé, ces terroristes sont uniques par leur brutalité. Ils exécutent les prisonniers capturés. Ils tuent des enfants. Ils réduisent en esclavage, violent, et forcent les femmes à se marier. Ils ont menacé une minorité religieuse de génocide. Dans des actes de barbarie, ils ont pris les vies de deux journalistes américains, Jim Foley et Steven Sotloff. "Aussi, l’EIIL constitue-t-il une menace pour les peuples d’Irak et de Syrie et le Proche-Orient dans son ensemble, y compris pour les citoyens, le personnel et les sites américains. Laissés sans opposition, ces terroristes pourraient constituer une menace croissante au-delà de cette région, y compris jusqu’aux Etats-Unis. (...) "Mais ce n’est pas notre combat tout seuls.

La puissance américaine peut faire la différence de façon décisive, mais nous ne pouvons faire pour les Irakiens ce qu’ils doivent faire pour eux-mêmes, ni prendre la place de nos partenaires arabes pour assurer la sécurité de la région. C’est pourquoi j’ai insisté sur le fait qu’une action américaine supplémentaire dépendait de la formation par les Irakiens d’un gouvernement incluant toutes les communautés, ce qu’ils ont fait ces jours derniers. Aussi, ce soir, avec un nouveau gouvernement irakien en place, est après consultations avec nos alliés à l’étranger et avec le Congrès chez nous, je peux annoncer que l’Amérique va diriger une large coalition pour repousser cette menace terroriste. "Notre objectif est clair : nous allons affaiblir, et finalement détruire, l’EIIL via une stratégie anti-terroriste globale et soutenue.

"D’abord, nous allons mener une campagne systématique de frappes aériennes contre ces terroristes. En travaillant avec le gouvernement irakien, nous allons étendre nos efforts au-delà de la protection de notre propre peuple et des missions humanitaires, de sorte que nous frappions des cibles de l’EIIL pendant que les forces irakiennes iront à l’offensive. En outre, j’ai dit clairement que nous pourchasserons les terroristes qui menacent notre pays, où qu’ils soient. Cela signifie que je n’hésiterai pas à agir contre l’EIIL en Syrie, ainsi qu’en Irak.

C’est un principe central de ma présidence : si vous menacez l’Amérique, vous ne trouverez pas de sanctuaire. "Deuxièmement, nous allons augmenter notre soutien aux forces qui combattent ces terroristes sur le terrain. En juin, j’ai déployé plusieurs centaines de militaires américains en Irak pour étudier comment nous pouvons soutenir au mieux les forces de sécurité irakiennes. Maintenant que ces équipes ont achevé leur travail, et que l’Irak a formé un gouvernement, nous allons envoyer 475 militaires supplémentaires en Irak. Comme je l’ai déjà dit, ces forces américaines n’auront pas de mission de combat. Nous ne nous laisserons pas entraîner dans une autre guerre au sol en Irak. Mais elles sont nécessaires pour soutenir les forces irakiennes et kurdes en entraînement, en renseignement et équipement. (...) "Troisièmement, nous allons continuer à utiliser nos capacités importantes en matière de contre-terrorisme pour prévenir les attaques de l’EIIL.

Avec nos partenaires, nous allons redoubler d’efforts pour couper ses financements, améliorer nos renseignements, renforcer nos défenses (...) et endiguer le flot de combattants étrangers qui entrent au Proche-Orient et en partent. Dans deux semaines, je présiderai une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies pour mobiliser encore plus la communauté internationale sur cet effort. "Quatrièmement, nous continuerons à fournir une assistance humanitaire aux civils innocents qui ont été déplacés par cette organisation terroriste. (...) "C’est notre stratégie.

Et dans chacune de ces quatre parties de notre stratégie, l’Amérique sera rejointe par une large coalition de partenaires. Déjà, des alliés conduisent des avions avec nous au-dessus de l’Irak, envoient des armes et de l’aide aux Forces de sécurité irakiennes, partagent des renseignements et fournissent des milliards de dollars d’aide humanitaire. (...) "Maintenant, cela prendra du temps d’éradiquer un cancer comme l’EIIL. (...) Cette campagne de lutte contre le terrorisme sera menée via un effort constant et déterminé pour éliminer l’EIIL où qu’il soit en utilisant notre puissance aérienne et notre soutien à des forces partenaires sur le terrain." (...)

Source:Journaltahalil
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire