Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Présidentielle sénégalaise 2012 : Les électeurs à l’épreuve du «Ndiguël» des marabouts


Actualité
Jeudi 8 Mars 2012 - 11:56

Après avoir roulé ses alliés dans la farine et débarqué ses «fils» de sa formation du PDS, le président sortant Abdoulaye Wade et candidat à sa propre succession, n’a plus personne dans l’arène politique. Pour l’instant, il ne compte plus que sur le «Ndiguël» (mot d’ordre) des marabouts.


Trajectoire d'une solitude politique

Abdoulaye Wade avec le leader du mouvement des jeunes Marabout de Médina Baye
Abdoulaye Wade avec le leader du mouvement des jeunes Marabout de Médina Baye
Le président Abdou Diouf a passé 19 ans au pouvoir, pour finir détesté par la majorité de ses compatriotes sénégalais, mais son successeur Abdoulaye Wade, n’a eu besoin que de 12 ans pour se tailler une place à part d’impopularité dans le cœur des Sénégalais. Le «Gorgui» a parfaitement réussi durant son séjour au Palais de l’avenue Roume, ce qui s’apparente à une autodestruction politique.

C’est ainsi qu’il a fait voler en éclats la coalition du changement, «Sopi», qui a facilité son accession à la magistrature suprême en faisant partir un à un de son gouvernement, Moustapha Niasse, Amath Dansoko, Abdoulaye Bathily, Landing Savané et d’autres personnalités politiques. Pis, Il a débusqué de son PDS (Parti démocratique sénégalais) ses «fils» spirituels Idrissa Seck, Macky Sall et Aminata Tall qui faisaient de l’ombre à son fils biologique Karim Meïssa pour la mise en place de sa stratégie de «dévolution» monarchique.

Abdoulaye Wade qui n’est jamais à cours d’imagination dans ses combinaisons politiques, s’est rapidement attaché le service des anciens barons du PS, particulièrement Djibo Leyti Kâ, Serigne Mbacké Ndiaye, Abdoulaye Makhtar Diop, Abdourahamne Agne pour combler le vide laissé après le départ des siens. Cette alliance contre-nature a éloigné le président de son peule. Une situation qui a évidemment empiré avec la hausse vertigineuse des factures de courant malgré les délestages intempestifs d’électricité, la flambée en flèche des prix des denrées de première nécessité, le tripatouillage constitutionnel.

Conséquence : la «bête» politique qui était si populaire entre 2000 et 2007, est devenue aujourd’hui un «paria» politique, nonobstant sa première place au sortir des urnes le 26 février avec 34,82% des voix. Pour cause, les candidats recalés se bousculent à la porte de Macky Sall pour le 2ème tour du 25 mars 2012.

Les marabouts à la rescousse de Wade

On se souvient que Me Abdoulaye Wade était allé fêter à Touba son élection à la magistrature suprême dans le bras des marabouts mourides en occurrence de Serigne Saliou Mbacké. Pourtant cet homme s’était complètement éloigné de la politique. Opération séduction de la confrérie Mouride débutée depuis des années. Dans cette optique, il avait même inscrit Serigne Saliou Mbacké sur la liste électorale en 2007, en prétextant qu’il était un Sénégalais comme tout autre qui devait accomplir son droit civique de vote.

Aujourd'hui esseulé dans l’arène politique sénégalaise, Abdoulaye Wade ne compte plus que sur les abstentionnistes des 5,3 millions des électeurs sénégalais, mais aussi et surtout sur le vote de ses frères de la confrérie des Mourides, dont certains chefs religieux, notamment Serigne Cheikh Bethiou Thioune, ont d’ores et déjà lancé des «Ndiguëls» (consigne de vote en Wolof) à leurs «talibés» (disciples) pour voter le 25 mars prochain pour le président sortant et candidat à sa propre succession.

Il faut rappeler qu’au 1er tour, le même chef religieux, qui revendique 14 millions de talibés, avait dit que Me Abdoulaye Wade serait réélu dès le 1er tour de la présidentielle sénégalaise. Son deuxième mot d’ordre de vote pourra-t-il sauver Me wade d’une retraite non souhaitée? Les électeurs sénégalais en décideront le dimanche 25 mars prochain.

El Madios Ben Chérif
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires