Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Présidentielle au Mali : le candidat Soumaïla Cissé courtise l’électorat du Gabon


Guerre au Mali
Mardi 25 Juin 2013 - 09:20

A cinq semaines de la tenue du premier tour de la présidentielle malienne, fixé au 28 juillet prochain, le candidat Soumaïla Cissé de l’Union pour la République et la Démocratie (URD, opposition), ancien membre du gouvernement et ex-président de l’union monétaire ouest africaine (UMOA) est venue lundi à Libreville courtiser les Maliens du Gabon dont le nombre est estimé à 17 000 personnes.


Autres articles
Présidentielle au Mali : le candidat Soumaïla Cissé courtise l’électorat du Gabon
Dans le cadre de sa tournée africaine, en vue de la future présidentielle malienne, le candidat Soumaïla Cissé était à Libreville lundi, où il a tenu un meeting au jardin botanique et une conférence de presse à l’hôtel Méridien. L’homme politique, habitué aux joutes électorales, a sollicité les suffrages des Maliens du Gabon, pour prendre le fauteuil présidentiel et remettre, selon lui, le Mali sur la voie du développement et de la paix durable.

Il a affirmé vouloir restaurer la respectabilité des institutions de son pays, notamment la présidence de la République, la Justice, l’Assemblée nationale et surtout l’armée, tout en travaillant également pour le renforcement de la démocratie. Il compte pour atteindre cet objectif sur le concours de la société civile et des partenaires du Mali. « Je veux travailler aussi pour le développement de mon pays, pour la création de la richesse et des emplois, ainsi que pour le développement des infrastructures dans l’ensemble du pays. Elu, je mettrai un accent particulier, pour le développement des services de base, notamment la santé, l’éducation et le logement », a déclaré le candidat.

Soumaïla Cissé a également promis en cas de victoire, de travailler aussi pour la mise en place des programmes de développement pour les jeunes et les femmes. « Ma candidature est un devoir. J’ai beaucoup profité du Mali et je crois que je dois rendre à ce pays ce qu’il m’a donné. J’ai déjà été candidat à la présidentielle malienne, en 2002, où je suis sorti 2e. J’ai été aux affaires. J’ai acquis une somme d’expérience et plus que jamais je me sens prêt pour la fonction présidentielle », a souligné le prétendant à la magistrature suprême devant les journalistes.

« Les Maliens de la diaspora sont extrêmement importants pour nous. L’argent qu’ils transfèrent au pays dépasse l’aide publique au développement. Nous devons les rassurer. Ils ont souvent des difficultés dans leurs pays d’accueil, mais aussi au Mali à leur retour. Ils ont besoin des terrains et des logements, ainsi qu’un cadre propice pour l’investissement. Il y a un chemin d’espoir pour eux », a-t-il rassuré la diaspora malienne au Gabon.

Bon nombre de Maliens du Gabon rencontrés au cours du meeting du candidat de l’URD à Libreville ont souhaité surtout la normalisation de la situation dans leur pays. « Nous voulons le retour à la paix dans l’ensemble du pays. Nous remercions la France et tous les pays amis, qui contribuent à la pacification du Mali. Nous souhaitons que la communauté internationale accompagne notre pays jusqu’à la fin du processus électoral. Il n’y aura pas de développement au Mali sans la paix », a affirmé un militant de l’URD.

Source:Afrik
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Guerre au Mali





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires