Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Présidentielle Sénégal : Un second tour inédit en vue


Actualité
Dimanche 26 Février 2012 - 20:14

Ce dimanche 26 février, à 20h30 GMT, les premières tendances des résultats laissent entrevoir un second tour inédit pour cette présidentielle sénégalaise, qui , à la mi-journée, aura mobilisé à peine 35% des électeurs.


Présidentielle Sénégal : Un second tour inédit en vue
Les bureaux de vote ont fermé à 18h ce dimanche 26 février pour le premier tour de l'élection présidentielle sénégalaise. Avec un taux de participation d'un peu plus de 35% à la mi-journée, pour quelque 5,3 millions d'électeurs sont appelés à choisir pour le premier tour entre M. Wade, 85 ans, élu en 2000 et réélu en 2007, qui brigue un nouveau mandat de sept ans, et 13 opposants qui jugent sa candidature anti-constitutionnelle.

28% des voix pour Abdoulaye Wade, 23% pour Macky Sall, Moustapha Niasse à 17,5% et Idrissa Seck se situe à 4,5% selon les premières estimations générales, à 20h30 GMT. des premières tendances qui laissent prévoir un second que la plupart des observateurs jugent "inéluctable". Ce serait le scénario que le président sortant, Abdoulaye Wade craindrait, dans un contexte social et politique où assurément toutes les grandes forces d'opposition se ligueraient avec le concurrent d'Abdoulaye Wade au second tour.

Accueilli par des huées dans son quartier historique de Dakar, le président sortant Abdoulaye Wade a montré des signes d’énervement. La police a évité des affrontements entre certains de ses partisans et des contestataires.

Les appels de plusieurs candidats, dont le président Wade, à leurs partisans afin de "sécuriser" le vote et de "protéger" leurs bulletins pour éviter toute fraude, ont fait craindre des troubles. Finalement aucun trouble n'a été rapporté.

La nouvelle candidature Wade est jugée anticonstitutionnelle par l'opposition, pour qui il a épuisé ses deux mandats légaux. Ses partisans soulignent que des réformes de la Constitution en 2001 et 2008 lui donnent le droit de se représenter.

Le collectif de jeunes Y'en a marre, à la pointe du combat contre la nouvelle candidature du président sortant, très écouté dans les banlieues populaires dakaroises où il est né il y a plus d'un an, a appelé à voter "massivement" avec un seul mot d'ordre: "Tout sauf Wade".

Le président sénégalais s'est dit de son coté persuadé d'avoir une "majorité écrasante" dès le premier tour, assurant qu'une révolte des Sénégalais contre lui n'est pas possible, dans un entretien à l'hebdomadaire français le Journal du Dimanche. Ce que ces premières estimations contredisent complètement.

Noorinfo

En temps réel sur internet les résultats par circonscritpions, sur www.archipo.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires