Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pourquoi veulent-ils tuer Birame et le débat ?


A.O.S.A
Mardi 1 Mai 2012 - 00:01

Les chancelleries occidentales et toutes les organisations des droits de l’homme étrangères sont tombées dans le piège brûlant de l’affaire Birame telle qu’elle est alimentée par le pouvoir, l’opposition et la société civile depuis le début.

Comme l’a si bien dit Oumeir, l’arrière-train du pouvoir, qui souffle sur les braises : il n’y aurait que deux camps : avec ou contre Birame ! car selon cet éclaireur, je cite : « Quelle que soit le positionnement social, aucune frange sociale ne peut rester indifférente à un tel acte. Aucun parti, fut-il Tawaçoul (surtout Tawaçoul), ne peut se dérober devant l’opinion publique. Chacun étant obligé de prendre position et de dénoncer. En dénonçant, ils justifient les mesures prises à la suite de l’autodafé. En prenant la défense de Ould Abeidi, ils bénissent son acte. Drame cornélien… que devra supporter la COD et surtout Tawaçoul… et qui aura des conséquences sur la scène politique. »


Pourquoi veulent-ils tuer Birame et le débat ?
Drame cornélien ! dit-il. Oumeir croit que tout monde est comme lui, un esprit esclave d’une structure mentale manichéenne à moins qu’il ne prenne ses lecteurs pour des abrutis comme Aziz et l’élite du pays prennent le peuple pour leurs moutons !
 
Ainsi pour Oumeir, le débat se limite à dénoncer ou prendre la défense de Birame étant entendu que défendre Birame revient à approuver ses thèses ainsi tout le monde n’a pas droit à un avocat raisonnable à moins d’être celui du diable.
 
En vérité, la perfidie de cette hystérie, c’est de neutraliser le débat à sa source, empêcher quiconque de poser le problème autrement qu’il n’arrange le pouvoir, ses sbires et ceux qui n’osent pas affronter de face la récupération de l’affaire par le pouvoir car en effet pourquoi à aucun moment la C.O.D n’a-t-elle accusé le pouvoir d’abjecte récupération ? Peut-être tout simplement que toute la classe politique et la société civile veulent la peau de Birame pour en finir avec ce type qui ne respecte pas l’ordre établi et agite le spectre d’un soulèvement haratine ; l’occasion étant trop belle pour tout le monde de se débarrasser de ce fanatique aussi raciste dans son genre que le sont certains nationalistes arabes ou certains négro-mauritaniens flamistes.
 
Sinon comment justifier ce cadeau fait à Aziz de se saisir de cette affaire et faire une prétendue unanimité derrière lui comme si le pays entrait en guerre et qu'il fallait faire bloc contre un dangereux ennemi puissant ? Or de tout ennemi, il n’y a que Birame, un homme seul et ses excès.
 
C’est là où nous arrivons au nœud qui met toute cette classe politique d’accord : c’est la mentalité féodale. Dans une pareille société pareillement cloisonnée, tout est fait par mépris pour garder le peuple dans l’ignorance. Le savoir, le libre arbitre, la finesse, le bon goût, la sagesse, la raison, doivent rester entre les mains de la prétendue élite afin de justifier  sa mentalité préhistorique contre tout progrès…
 
Face à tous ces gens qui accusent Birame sans nuance, sans modération, sans hauteur de vue, ce peuple est, à leurs yeux, méprisable et méprisé mais comme il est désormais électeur, il doit être respecté et craint dans l’état où il végète à cause de cette élite, tous partis confondus. De là que la C.O.D n’ose pas accuser Aziz de récupération car ce dernier se servirait de la radio nationale et sa TVM pour les accuser d’être d’accord avec Birame ! Voilà où en sont ces politicards hypocrites, lâches et criminels dans leur façon d’infantiliser le peuple pour le réduire à leurs esclaves psychologiques.
 
Pire que tout ! Derrière cette affaire, il faut penser aux esclaves qui regardent le TVM ou qui entendent parler de cette affaire ! Ils vont entendre qu’un certain Birame a brûlé les livres d’un rite qui codifie dans les détails la pratique de l’esclavage. Ainsi pour ces esclaves et les esclavagistes, cette affaire est du pain béni car leurs esclaves verront que la Mauritanie entière noire et blanche condamne l’acte de Birame comme si tout le monde était d’accord avec le rite malékite en matière d’esclavage !
 
Ould Dedew, dit que les passages du rite codifiant l’esclavage sont dépassés car l’esclavage n’existe plus en Mauritanie ! Qu’en sait-il ? Les USA, alliés d’Aziz estiment officiellement par la voix de l’ambassadrice que l’esclavage existe encore en Mauritanie et pour preuve, tout récemment, un homme a été condamné avant d’être libéré.
 
Voilà maintenant Aziz déguisé en chantre de la république islamique ! Qu’attend-t-il pour appliquer la peine de mort quand sa justice la préconise ? qu’attend-t-il pour couper la main de tous ces voleurs qu’il attrape ; ceux-là, entre autres, que Ould Dedew a pu sauver de la prison en négociant des intérêts sur des flux financiers… Qu’attend-t-il pour fermer toutes ces banques qui vivent de l’usure au point qu’il n’y en a qu’une ou deux qui avouent être islamiques en république islamique ?

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires