Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pourquoi Mohammed VI a annulé la grâce accordée au pédophile espagnol


International
Lundi 5 Août 2013 - 16:11

Grâce accidentelle ou intentionnelle accordée à un pédophile multirécidiviste ? Seul Mohammed VI peut répondre à cette question pour le moment entière. Toutefois, le roi du Maroc a pris la décision on ne peut plus sage d’annuler la grâce accordée mardi à Daniel Galvan, cet Espagnol d’une soixantaine d’années qui aura abusé onze enfants.


Pourquoi Mohammed VI a annulé la grâce accordée au pédophile espagnol
Par quel tour de magie ce pédophile est-il parvenu à se faufiler entre les grilles aux mailles pourtant serrées de la justice marocaine, au point de bénéficier du fameux sésame : la grâce royale ? Le peuple marocain reste pantois sur cette question, mais a une maturité qui lui a permis de réagir avec promptitude. En effet, aussitôt après avoir eu écho de ce scandale qui frappe le royaume chérifien, le peuple a vite fait d’envahir les rues pour tenter de raisonner sa majesté le roi Mohammed VI.

Et face à la vindicte populaire, Mohammed VI a reculé et annulé la libération de Daniel Galvan, reconnu coupable en 2011 du viol de 11 enfants. Cette libération d’un lot de 48 Espagnols intervient après seulement quelques semaines de la visite du roi d’Espagne au Maroc. Ce qui a paru suspect aux yeux du Marocain lambda qui voulait que la lumière soit faite sur cette affaire qui frise le scandale. Si du côté du palais royal, Mohammed VI est lavé de tout soupçon, avec notamment le communiqué du palais soutenant que « Le roi Mohammed VI n’a jamais été informé de la gravité des crimes abjects pour lesquels l’intéressé a été condamné. Il est évident que jamais le souverain n’aurait pas consenti à ce que ce prisonnier arrête de purger sa peine, au regard de l’atrocité des crimes monstrueux qui lui sont reprochés », tel n’est pas l’avis de la rue dont nombreux opposants au régime de Mohammed VI qui voient une implication plus que flagrante du roi.

Pour calmer les esprits, Mohammed VI ordonne l’ouverture d’une enquête qui puisse permettre d’identifier les responsables de cette négligence afin de prendre les sanctions nécessaires. Ce qui n’avait pas l’effet souhaité, puisque le peuple maintient sa position et crie à l’instrumentalisation de l’opinion. Pour les détracteurs de Mohammed VI ainsi que les manifestants, " le roi savait bel et bien qu’il graciait ce pédophile multirécidiviste ".Les manifestants sont allés jusqu’à reprocher à Mohammed VI d’élargir de prison des criminels qui en ont fait subir au peuple marocain, notamment des pédophiles dont le seul cas pour le moment mis à nu est celui de Daniel Galvan qui, à lui seul, aura violé onze enfants. Alors que dans le même temps, Mohammed VI corse l’addition des opposants qu’il retient en prison pour en faire de véritables prisonniers politiques. Des accusations certes graves, mais avérées qui ont visiblement fini par convaincre Mohammed VI qui retourne ainsi... son manteau et décide, ce dimanche même, après avoir été mis dos au mûr par tout un peuple en furie, d’annuler la grâce, celle de trop, accordée à ce sexagénaire pédophile.

Une décision, même si elle a des relents politiques, tout de même sage du roi. Ainsi, Mohammed VI a reculé. Le roi du Maroc a donc décidé de retirer la grâce accordée à ce pédophile espagnol multirécidiviste. Sauf que le problème demeure entier, dans la mesure où le pédophile Daniel Galvan aurait déjà quitté le sol marocain vers une destination que les autorités du royaume chérifien devront vite trouver, afin de voir l’alpaguer et le ramener au bercail afin qu’il paye ses exactions, en purgeant sa peine. Affaire à suivre.

Source:Afrik
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire