Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pour donner raison à Nadine Morano, il suffit de dévisager l’Assemblée Nationale et le CAC 40…


A.O.S.A
Mercredi 30 Septembre 2015 - 19:49


C'est plutôt le procès fait à Nadine Morano qui fait l'affaire du Front National. Contrairement au prof qui a répondu  presque comme il faut à madame Morano, j’ai regardé entièrement son intervention  et je suis d’accord avec elle quand elle dit qu’elle ne mérite pas ce procès en sorcellerie qu’on lui fait actuellement. Elle ne fait que dire ce que pensent ceux qui tiennent le pouvoir en France, pouvoir politique, économique et même médiatique car il s’agit de blancs de culture judéo-chrétienne. C’est un fait à constater sereinement d’un œil statistique au lieu, pour faire diversion, de faire le procès en sorcellerie à celle qui s’en fait la porte-parole pas toujours de mauvaise foi…

 

Le jour où il y aura seulement 5% de noirs, basanés et de traits asiatiques sur 577 députés, sans parler des sénateurs, ça se verrait or ça ne se voit pas car ça n’existe pas, et pourquoi ? A part ceux qui sont blancs et de culture judéo-chrétienne, combien sont à la tête de grands médias ou patrons du CAC 40 ? Un ou aucun.

 

C’est donc un fait que le pouvoir en France est aux mains de gens de couleur blanche et de culture judéo-chrétienne quand on sait à quels réseaux ils appartiennent. Est-ce anormal vu que l’écrasante majorité des français est blanche de culture judéo-chrétienne ? Voilà le sens des paroles de Nadine Morano et les faits prouvent que cette France-là est celle qui tient le pouvoir, politique, économique et médiatique, les autres  communautés ayant été historiquement accueillies ou annexées sans que leurs descendants n’aient accès, autrement qu’au compte-gouttes, au pouvoir véritable tenu par les français blancs de culture judéo-chrétienne.

 

 

 C’est un fait mais peut-on nous dire dans quel pays au monde on ne trouve pas une majorité de telle couleur ou telle ethnie, ou de telle confession tenir le pouvoir entièrement sinon dans des pays fatigués minés par des guerres perpétuelles ?

 

L’année dernière j’étais invité aux USA par le Département d’Etat américain avec 150 journalistes du monde  dans le cadre d’un programme d’échange. On est frappé en arrivant dans la rue dans l’administration par le mélange de races, non pas au sens scientifique mais au sens commun du terme, des noirs des blancs des asiatiques des hispaniques mais tout cela n’est qu’un leurre car plus on regarde vers les hautes sphères du pouvoir plus tout cela blanchit implacablement même si le congrès américain représente plus le multiculturalisme que l’assemblée française.

 

C’est un fait naturel, vieux comme l’histoire des sociétés. C’est primitif comme état des lieux en 2015 mais il faut croire que l’avènement des sociétés dites civilisées est encore en chemin comme dans le tiers-monde nous sommes encore sur la voie du fameux processus démocratique qui n’en finit pas de justifier tous les retards en la matière.

 

Faire le procès de Nadine Morano à propos de la France de race blanche, c'est faire diversion en refusant que s’ouvre le débat à ce sujet car alors les minorités décomplexées pourraient ouvrir les yeux et commencer à se faire entendre. On risquerait d'en finir avec la berlue de la belle endormie dans le déni pour aller franchement vers un progrès en matière de représentativité. C'est peut-être cela qui vaut à Nadine Morano d'être crucifiée la gueule ouverte avec comme circonstances aggravantes que le second tour de 2017 semble définitivement acquis au FN, il faut donc dès aujourd’hui n’avoir pour seul argument pour le vaincre que celui de fuir les mots que de plus en plus de français appellent : langage de vérité selon les journalistes + de Bolloré.

 

 

 De quoi je me mêle ? Je ne suis pas  français mais rien de ce qui s’y passe ne m’est étranger. En francophile de la race des bernés à l’insu de mon plein gré, je peux dire comme Valls aime l’entreprise «  j’aime la France ». Cela dit ma France, celle de l’ergot de l’inconscient collectif français, France des lumières à cause d’un épisode étincelant comme une étoile filante, France du french kiss et du petit beurre au sel de Guérande, France des barricades et non de lexomil,  France du Coq et non des poules mouillées, cette France n’est pas celle incarnée par le milieu politique récent ni l’élite sous les projecteurs car  tout ce petit monde est celui de notre époque, une époque sans grâce où se disputent le petit et le plat sur le dos du plus grand nombre mystifié ou dégoûté.  

lire la suite...

chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires