Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pour booster le football mauritanien, la FFRIM casse sa tirelire


Sport
Dimanche 26 Juin 2016 - 18:05

La FFRIM balise le chemin de la professionnalisation du championnat mauritanien de première division, en projetant de tester la saison prochaine le semi-professionnalisme.


C’est le président de la FFRIM, Ahmed Ould Yahya qui a dévoilé, dans la nuit du vendredi(24) à samedi(25 juin) lors de la 16 ème Assemblée générale,les chantiers immenses visant à impulser un nouveau visage plus attrayant et professionnel au football mauritanien.

Une batterie de réformes jugées majeures boosteront le niveau de la compétition.Avec l’augmentation de l’appui financier de la FIFA qui passe de 250.000 dollars$ à 500 mille dollars $, la FFRIM joue au bon samaritain.Une cagnotte de 44 250 000 Ouguiyas sera ainsi dégagée.Sa répartition sera proportionnelle au performance des clubs.

L’équipe championne empochera 17.500.000 ; la dauphine 12.500 000 ;la troisième 10 Millions ;la quatrième et cinquième respectivement 9 et 8 millions.

Les récompenses financières de la coupe nationale ont évolué sensiblement passant de 5 à 7millions pour le vainqueur et de 2 à 3 millions pour le finaliste malheureux.

Néanmoins, une première tranche de 40% soit 5 millions d’Ouguiyas sera décaissée à l’entame du championnat. 30 % à la trêve et la dernière tranche e 30 % avant la fin du championnat.Cet appui financier jugé conséquent sera soumis à de fortes conditionalités ,a averti Ould Yahya.

Définissant les contours de cette nouvelle politique, il a appelé au respect des règles de procédures tout en s’engageant au respect des décaissements (par virement avec interdiction du paiement cash) en fonction du calendrier.Pour prétendre à la cagnotte, les clubs de première division (devant être dirigés par des entraineurs de licence C Caf) doivent, selon le président de la FFRIM mettre sur les rails les catégories(U17 et U15) à leur tête des entraineurs diplômés fédéral 2 et 1.

Les contrats liant ces techniciens à leurs clubs doivent être validés par la DTN.La FFRIM procédera à des paiements à la source en cas de tergiversations des clubs, a tonné le président de la FFRIM. « Nous devons donner une identité propre à notre football», a-t-il insisté non sans réitérer la nécessité d’une harmonisation des salaires des techniciens et des joueurs.La fédé sera intransigeante a rappelé son président menaçant de rétrograder en deuxième division les clubs qui signeront ne serait-ce qu’un forfait.

Sur les effectifs de 35 joueurs, 30% doivent être des U20.En outre, deux joueurs U20 doivent figurer sur la feuille de match.Les dossiers juridiques doivent être transmises aussi au secrétariat général de la FFRIM.

La FFRIM soutiendra financièrement les Ligues régionales à hauteur de 25 200 000 UM, en dehors des promesses d’accompagnement pour la tenue de championnats régionaux.Ce soutien se matérialisera par la prise en charge locative(40 000 UM/Mensuel et par ligue soit 600 000 UM/an), le salaire du secrétaire général(50 000UM/15 ligues soit 9 millions UM/an).
Une bouffée d’oxygène censée donner une certaine embellie aux  clubs mauritaniens, de véritables cellules de crise.Les clubs devront faire des efforts supplémentaires dans la recherche de ressources additionnelles à travers le sponsoring.

S’érigeant en gendarme, le président a voulu dissuader les corrupteurs et les corrompus qui miroiteront de changer le cours des matches et dénaturer l’esprit sportif en abordant l’arbitrage, jugé défaillant lors du précédent championnat.Les sanctions seront impitoyables a a martelé Ould Yahya. « Il n’en est pas question qu’un arbitre fausse le déroulements des matches alors que nous investissons beaucoup d’argent dans le football .

Nous avons du ponctionner sur certaines charges à des postes d'affectations importants pour satisfaire les clubs»,a-t-il tempêté.Autre grande annonce, la nomination d’un étranger à la tête du département arbitrage. « Nous sommes sur une piste assez sérieuse.», a déclaré le président de la FFRIM. « Il aura à décider en toute indépendance.La FFRIM est décidée à accompagner les arbitres dans leur mission», a-t-il promis.

Autre bâton agité à l’encontre des dirigeants peu "éduqués" proférant menaces et quolibets au sein de la tribune officielle.Des sanctions seront prises à leur encontre de manière à mieux faire régner l'ordre.

Expansif à souhait, lors de la 16 ème AG, le président de la FFRIM n’a pas été aussi  avare en révélations. Il a fait part aux délégués  de la prochaine privatisation de la gestion des entrées au stade.Une société privée sera chargée désormais de gérer les rencontres.Les recettes issues seront reversées aux clubs.De quoi inciter les supporters à venir soutenir massivement leurs clubs.Le chemin sera long...


Source: Rimsport.net
 

 
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire