Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Polygamie contre célibat des femmes : L'initiative inédite d’une tribu maure !


Société
Mardi 11 Décembre 2012 - 12:26

Le site électronique "Ara El Houra" (libre opinion) rapporte que pour lutter contre le célibat des femmes, devenue un véritable phénomène social, "qui risque de briser bien des valeurs" selon des notables de la tribu, ces derniers ont pris l'initiative de consacrer le principe de la polygamie.


Polygamie contre célibat des femmes : L'initiative inédite d’une tribu maure !
Autres articles
La décision aurait été prise lors d’une réunion tribale qui s’est tenue il y a quelques jours à Nouakchott. Les notabilités de cette importante fraction auraient d’abord posé le récurrent problème du célibat auquel sont confrontées les femmes, faisant ressortir le "danger d’une telle situation" sur la société avant de proposer des solutions.

Après un débat houleux, l’écrasante majorité a fini par proposer comme solution l’adoption du principe de la polygamie. Ainsi, tout mariage au sein de la fraction tribale sera soumise aux conditions suivantes : une dote minimale de 60.000 UM avec un maximum qui ne devra guère dépasser 100.000 UM.

Cette décision aurait créé un véritable tollé au sein des femmes qui ne se sont pas faites à l’idée qu’elles devront éventuellement, dorénavant partager leur mari avec une ou plusieurs autres femmes. Au final, selon le site qui rapporte l’information, elles se seraient rendues à l’évidence, et auraient accepté le verdict de la communauté.

Ahmed B
Pour l'authentique


Mariage : Entre la "sirriya" et la polygamie déclarée

Par Samba Demba Barry
(Élément d'article paru originalement dans le n° 290 de Nouakchott info du 2 janvier 2002)

La polygamie, quelle que soit sa forme, demeure un phénomène observable chez toutes les communautés mauritaniennes : Arabes, Poular, Soninkés et Wolof. Déclarée ou discrète, elle reste un phénomène assez répandu en Mauritanie.

Chez les maures où la polygamie est presque invisible à l'œil nu, 4 % des femmes ont déclaré avoir une coépouse, selon les résultats de l'enquête démographie et santé réalisée en 2000-2001 (EDS 2000). Pratiquement, il est rare d'observer la polygamie dans la société maure actuelle. D'où sortiraient donc ces 4 % de femmes maures qui déclarent avoir une coépouse ? La réponse se trouverait avec ces femmes indiscrètes. Car la polygamie existe bel et bien chez les Maures. Mais, elle n'est presque pas déclarée. C'est la sirriya. Cela pourrait avoir comme équivalent dans les autres civilisations le concubinage à la différence que les concubins sont déclarés et partagent normalement leur vie de couple. La sirriya, elle, lie généralement une femme à un homme marié d'une façon plus où moins officieuse et sans que la femme légitime en soit informée.

Traditionnellement pratiquée par les marabouts, la sirriya est actuellement le fait de richissimes hommes d'affaires et de hauts cadres de l'Etat. Il arrive exceptionnellement que les enfants nés de cette union occulte, tolérée selon les exégètes musulmans, attaquent leur père pour qu'il reconnaisse sa paternité.
Mamoudou Kane


              


1.Posté par Aziza Alwata le 15/12/2012 14:31
Facebook

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter