Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Politique : Des groupes de femmes réclament un plus grand nombre de candidates aux élections


Actu Mauritanie
Jeudi 10 Octobre 2013 - 08:52

Des représentantes de groupes de femmes se disent choquées et déçues du peu de candidatures féminines en vue des prochaines élections municipales. Tel est le constat alarmant fait par un regroupement d’initiatives de plaidoyer pour la promotion de la participation politique des femmes. En conséquence, le regroupement lance un appel solennel aux décideurs, aux partis politiques mauritaniens et à l’opinion publique.


Politique : Des groupes de femmes réclament un plus grand nombre de candidates aux élections
Le regroupement, qui fait état d’un maigre 4% de candidatures féminines pour les fonctions de maires, implore les partis politiques à accorder plus de place aux candidatures féminines à l’élection législative.
 
Le regroupement plaide plus que jamais pour 1) une révision de la loi actuelle (2012-034 du 12 avril 2012) relative aux quotas des femmes durant la présente session extraordinaire de l’Assemblée nationale en tenant compte du mécanisme proposé dans l’avant-projet de loi que ses représentantes ont soumis au Président de la République et à la Ministre des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF) le 4 juillet 2013, et 2) que les partis politiques appuient et mettent en œuvre les dispositions suggérées par le regroupement dans l’avant-projet de loi qui leur a été transmis.
 
À la suite de la rencontre du 17 juillet dernier avec la Ministre, une commission conjointe composée de représentantes des groupes et du MASEF a été mise en place et a travaillé sur l’avant-projet de loi. Des amendements ont été apportés et approuvés par les deux parties. L’avant-projet de loi ainsi que l’argumentaire (copies en annexe) qui l’accompagnait ont également été partagés avec les leaders des principales coalitions et partis politiques. Parallèlement à ces actions, des leaders de partis politiques, certains représentants de la communauté internationale et des partenaires techniques et financiers présents en Mauritanie ont été rencontrés. Tous ont alors manifesté leur intérêt et leur disponibilité à accompagner le groupe pour arriver à cet objectif, à savoir l’atteinte à de 33% pour femmes élues à des à des mandats et fonctions électoraux..
 
Le regroupement lance donc aujourd’hui un appel solennel afin que justice soit rendue aux femmes, une frange importante de la société mauritanienne (plus 50%). Il souhaite que les partis politiques prennent leurs responsabilités, encouragent l’ancrage de la démocratie et de l’état de droit en Mauritanie, tout en permettant l’atteinte de l’objectif 3 des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ratifiés par la Mauritanie. Cet objectif fixe la représentation des femmes dans les fonctions électives administratives, dans les fonctions et mandats électoraux à au moins 33%, d’ici 2015.
 
Signataires - les six initiatives de plaidoyer (par ordre alphabétique) : Connecting Group Mauritanie; Groupe de Plaidoyer pour l’Accès des Femmes aux Sphères de Décision; Groupe des Initiatives de Plaidoyer pour la Participation Politique des Femmes (GI3PF); Réseau des Femmes Élues Locales d’Afrique (REFELA); Réseau des Femmes Ministres et Parlementaires; Réseau des Femmes Musulmanes d’Afrique.

Source : Tawary
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires