Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Polémique honteuse sur les réfugiés aux smartphones


Société
Dimanche 13 Septembre 2015 - 13:57

Les photos de réfugiés pianotant fiévreusement sur leur smartphone ou prenant un selfie soulagés à leur arrivée sur les côtes grecques ont fait le tour des réseaux sociaux, suscitant parfois des commentaires grinçants, voire franchement glaçants, sur le mode « qui a besoin d’un iPhone dans un camp de réfugiés ? » relève The Daily Dot.


Polémique honteuse sur les réfugiés aux smartphones
Par exemple, un certain RiWired de Broadway accuse les photographes de dramatiser et trouve que la plupart des migrants sont « bien habillés, fument, ont des smartphones : ils n’ont pas l’air de réfugiés pour moi ».
  
Un autre lui répond en postant la photo d’une femme prenant un selfie « avec un smartphone coûteux », dénonçant « le mensonge de bienvenue aux réfugiés ».
  
On en trouve malheureusement en français aussi ici ou là. Argument contradictoire de ceux qui dénoncent une immigration économique et non politique mais ne reconnaissent pas le droit aux classes moyennes fuyant la guerre le statut de réfugié.
 
Un des essentiels du migrant du XXIe siècle
 
L’auteur de l’article du Daily Dot, Audra Williams, relève que posséder « un smartphone en état de marche peut être aussi vital que la nourriture et un abri pour ceux qui fuient la Syrie en guerre ». Elle observe en outre que les Syriens ne sont pas à la traîne en termes de connexion, 87% des habitants étant équipés de téléphone mobile.
 
Le mois dernier, le New York Times avait publié un reportage passionnant depuis Belgrade au titre éclairant :
 
« Les essentiels du migrant du XXIe siècle : nourriture, abri et smartphone. »
 
Le quotidien américain expliquait que les réfugiés se servaient de leur téléphone, de WhatsApp et de pages Facebook dédiées où ils s’échangent des tuyaux pour effectuer la route de façon sûre et éviter les passeurs sans scrupules. Et pour Shadad, 39 ans, qui a perdu sa femme dans les bombardements à Damas, et a entrepris le périple avec ses fils de 9 et 10 ans, le smartphone et les photos qu’il contient constituent le dernier lien qui lui reste avec la vie qu’il avait avant.

rue89.nouvelobs.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter