Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Planète jeune : Une ambition pour la Mauritanie


Culture
Samedi 21 Janvier 2012 - 10:10

Le club Planète Jeune Mauritanie a été lancé il y a une dizaine d’années à Nouakchott. Toujours très apprécié par la tranche d'âge des 10/18 ans surtout, le club vient de démarrer, le 13 janvier dernier son célèbre concours de «génie en herbe». Une pérennité enviée malgré la quasi-absence de fonds.


Inciter les enfants à la créativité artistique
Inciter les enfants à la créativité artistique
La célèbre compétition le concours génie en herbe oppose des établissements scolaires de la capitale lors d’un match éducatif couronné par une rubrique «épelle-moi», des séances de contes, une dictée et «super-crack» très suivis par les 350 jeunes et enfants toujours au rendez-vous dans la salle de conférence de l’Institut Français de Mauritanie (IFM). Cette activité en cours jusqu'au mois de Mai prochain sera marquée en outre par l’organisation de deux sorties, à Tékane et à Sildé.

Le parcours d'un «planétien»

Le club planète jeunes Mauritanie doit sa naissance à Mamadou Tall Demba Ciré, qui résume ainsi dans les colonnes de PJ son ambition : «je lutte pour que notre magazine occupe une place de choix dans mon pays».
L’enfant de Tékane, dans le Trarza, a expérimenté très tôt la vie associative dans cette commune rizicole du Sud de la Mauritanie où les jeunes se réunissent au sein de «pélléé» (groupes d’âge).

Passionné très tôt par le magazine, une fois à Nouakchott, avec des ressortissants de son village, il forme une association de lecteurs du magazine baptisé «club planète jeune de Tékane». Convaincu qu’être «planétien» «c’est être acteur et non spectateur de sa propre vie, c’est avoir l’esprit d’équipe et préfèrer les actes aux titres, et l’efficacité au blaba», leur association se démarque très vite dans des soutiens réguliers aux victimes de paludisme, de la protection de l’environnement, à la francophonie, aux communications sur les IST/SIDA. Polyvalent et touche-à-tout, Tall s’est intéressé à une diversité de métiers avant d’être nommé chef de projet au musée de médecine traditionnelle de Mauritanie. Et pourtant cet ancien employé d’hôtel de 1994 à 2000, ancien agent d’instituteur bancaire de la place a un cursus d’informaticien, et un certificat de déclarant de douane.


Impliquer les jeunes mauritaniens dans la création de contenus

Développer leur culture, leur goût de l'écriture et de la lecture
Développer leur culture, leur goût de l'écriture et de la lecture
Promouvoir le savoir-faire des jeunes, telle est l’ambition de planète jeune. Une initiative qui regroupe aujourd’hui une association, deux magazines, 400 clubs, prés de 1,5 million de lecteurs dans 25 pays. Avec un nom célèbre «Planète Jeunes», un site, son programme de développement de l’éducation par la lecture des jeunes africains francophones. L’idée à l’origine de ce projet fait par et pour les jeunes est né en 1992 à Bamako lors d’un séminaire sur le support de presse éducatif à l’initiative de la sous-direction du livre du ministère de la Coopération. L’objectif était d’amener les jeunes à la lecture et à la création littéraire.

Animé de ce rêve, Mamadou Tall aujourd’hui coordinateur du programme planète jeune-enfants, depuis 2007 se définit comme «un rat des bibliothèques» depuis sa jeunesse. «J'ai toujours eu envie de transmettre cette passion de la lecture aux plus petits, et les amener peut-être à développer un certain savoir-faire» explique timidement Mamadou Tall.

Au départ, malgré deux ans d’activité sans succès, le club planète jeune noue avec le public un contrat éducatif vers 1998 avant de tisser un partenariat avec le centre culturel français, qui met à sa disposition gratuitement sa salle de conférence pour ses activités annuelles comme le concours génie en herbe mettant en compétition des établissements scolaires avec le soutien du bureau du livre de la coopération française. Sans financement et sponsoring, le club mène aujourd’hui encore ses actions sur fonds propres, convaincu que «la récompense est toujours au bout de l’effort».

Parti de l’anonymat, planète jeune Mauritanie poursuit son bonhomme de chemin, avant de tisser une collaboration avec Total Mauritanie pour une rubrique «sensibilisation sur la circulation routière», le Gret pour des activités de sensibilisation environnementale, et éducative avec le CREL dans le cadre des activités de la francophonie.

Un journal victime de son succès

En Mauritanie le public répond activement aux activités du club et consomment timidement le journal. «Une situation difficile à comprendre» alors que le journal planète jeune se vend annuellement par abonnement à 5000 UM pour planète jeune (mensuel) et à 3000 UM pour planète enfants (bimensuel).

Le journal vise à susciter une création de contenus conçus par les jeunes qui y racontent les histoires de leur quotidien à travers des exemples de réussites, d’échecs d’un continent à un autre avec la volonté d’inciter les jeunes à raconter leur vision du monde. Pour le cas de la Mauritanie l’engouement existe mais la création de contenu et la vente sont problématiques à l’heure actuelle.
Un paradoxe que Tall a du mal à expliquer estimant que «l’achat de PJ est un problème avec 200 à 250 abonnements annuels pour la Mauritanie».

Le manque de lecture serait une des raisons de cette faible vente qui limite souvent les moyens des promoteurs de PJ mauritaniens qui souhaitent que la lecture puisse suivre la vente pour plus d’impact éducatif même si les jeunes mauritaniens doivent d’avantage aussi prendre la peine de produire fréquemment afin de contribuer à la création de contenus comme le font régulièrement les autres jeunes du Mali et du Sénégal.

Awa Seydou Traoré
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires