Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pétrole en vue ?


Vu de Mauritanie par MFO
Vendredi 6 Février 2015 - 11:57

La ferveur des premières années s’est estompée depuis longtemps. On en est arrivé à se demander pourquoi le gouvernement mauritanien compte encore un portefeuille chargé du pétrole. Tellement la déception était grande.


Pétrole en vue ?
On se souvient encore de tous ces espoirs suscités par les premières découvertes des années 2000, puis par la ruée des opérateurs australiens, avec comme leader dans le domaine Woodside. On se souvient des scandales liés aux révélations concernant la corruption des responsables du secteur à l’époque, notamment dans la transaction qui a donné à Sterling le fameux marché du pétrole mauritanien. 
 
Puis vint la période des désenchantements et le retrait progressif des premiers opérateurs : Woodside qui vent à Petronas et bien d’autres explorateurs qui quittent les lieux parfois sans dire pourquoi. Une période qui a été aussi celle de l’insécurité dans la zone sahélienne.
Voici venir le temps des nouveaux espoirs. Il y a quelques mois, on vous annonçait ici même les possibilités de découvertes importantes faites par Cosmos Energy au large des côtes mauritaniennes. Ces découvertes semblent se confirmer si l’on en croit l’évolution rapide que connait le projet de cette entreprise en Mauritanie.
 
Dans une annoncé faite aujourd’hui par Cosmos et le géant américain Chevron, la dernière vient de faire une entrée significative dans le projet mauritanien de Cosmos. C’est ainsi que cette société a cédé 30% des parts détenus dans le projet d’exploitation des blocs C8, C12 et C13 de l’offshore mauritanien. La nouvelle configuration du capital est ainsi déterminé : 60% à Cosmos, 30% à Chevron et 10% à l’Etat mauritanien (par l’intermédiaire de la Société mauritanienne des hydrocarbures).
 
Il s’agit là d’une grande prise pour Cosmos dont le premier responsable a estimé que «ce contrat valide la qualité et l’ampleur de nos activités dans la recherche pétrolière offshore en Mauritanie». Un contrat qui permet selon lui d’établir «un partenariat fructueux avec les opérateurs dans ce domaine qu’ils soient détenteur de moyens financiers ou expertise technique». Le géant américain Chevron répond à ces exigences d’efficience et de profit. Bien sûr qu’aux termes du contrat, l’accord du gouvernement mauritanien est nécessaire pour l’effectivité de l’accord.

Mohamed Fall Oumere
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter