Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Pêche: Greenpeace et les Acteurs de la Pêche soutiennent le Protocole RIM-UE


Actu Mauritanie
Samedi 14 Septembre 2013 - 15:00

Dans une déclaration commune publiée dimanche, Greenpeace et les principales OSC spécialisées se joignent aux Organisation Professionnelles du secteur (pêche artisanale et côtière, mareyeurs etc.) pour valider, enfin, la justesse de la stratégie adoptée par la Mauritanie en matière de gestion de ses ressources halieutiques.


Pêche: Greenpeace et les Acteurs de la Pêche soutiennent  le Protocole RIM-UE
Cette nouvelle stratégie, qui  avait  été définie et mise en place à l’occasion du renouvellement du Protocole de pêche RIM-UE avait été, dès le départ, l’objet d’une campagne de désinformation sans précédent.
 
A l’instigation d’armateurs et d’autres intérêts étrangers, et de quelques consignataires mauritaniens, tous connus, cette charge médiatique d’une rare violence, avait volontairement mystifié l’opinion nationale, la noyant  sous un flot continu d’inexactitudes et de contre-vérités.
 
Le résultat de cette situation a été qu’au moment où la presse, les partis politiques, les syndicats et les Osc européens faisaient campagne contre cet accord, une partie de notre presse, de nos partis politiques, de nos syndicats et de nos Osc a servi de caisse de résonance locale à la stratégie des Européens, et travaillé ainsi contre les intérêts Mauritaniens.
 
Face à cela et en l’absence d’une stratégie de communication officielle efficace, le Colonel Cheikh Ould Baya, Conseiller du Ministre chargé des négociations a dû (entre autres) mettre en place, avec les moyens du bord, une stratégie de communication ad hoc, permettant à l’opinion non avertie d’accéder à des informations fondées et vérifiables.
 
On l’aura dès lors compris, les articles ou contributions les plus pertinents publiés défendant la position Mauritanienne n’auraient été opportuns,  et n’auraient eu de sens ni de consistance sans les « éclairages »  du responsable en charge des négociations, lui seul  ayant une vision exacte des objectifs à chaque étape, ainsi que de tous les tenant et aboutissants.
 
Cette riposte à la désinformation d’une part, et la constance des objectifs d’autre part, ont  fini par donner leurs fruits.
 
Aujourd’hui donc, Greenpeace et les autres organisations reconnaissent le bien-fondé de la nouvelle stratégie de gestion de nos ressources halieutiques, et nous invitent même à « Maintenir et consolider les acquis obtenus dans le cadre du nouveau protocole d’accord de pêche avec l’Union européenne ».
 
C’est une reconnaissance et un appui particulièrement importants, à la veille de la plénière du Parlement Européen devant se prononcer définitivement sur cet accord.
 
Enfin, de même et par ailleurs, il serait également bienvenu et opportun que l’Association Sherpa réactualise, elle aussi, ses conclusions relatives à la Convention  Poly-Hondone.
 
En effet, les données et clauses sur lesquelles Sherpa fonde son projet de rapport sont totalement dépassées, car antérieures à la nouvelle politique des pêches à la lumière de laquelle, depuis, ladite convention a  été substantiellement modifiée.
 
Samouri Ould Ahmed Yehdhih.
Source: La Tribune


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires