Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Patrice Neveu tacle sèchement Demba Ndiaye, le Ramadan au cœur du débat


Sport
Jeudi 11 Juillet 2013 - 19:35

À l’approche du match retour entre la sélection nationale locale de Mauritanie et celle du Sénégal, la guerre médiatique a été réenclenchée. Les propos du coach des Lions locaux, considérant que le mois béni du Ramadan est un handicap pour la pratique du football de haut niveau, ont fait violemment réagir le technicien Français des Mourabitounes.


Patrice Neveu tacle sèchement Demba Ndiaye, le Ramadan au cœur du débat
Décidément, Patrice Neveu et Demba Ramata Ndiaye n’iront pas ensemble en vacances cet été. Après un premier échange par médias interposés, où Nidaye avait évoqué la faiblesse physique des Mauritaniens, voici que le coach des Lions locaux se distingue de nouveau, en affirmant que le jeûne du mois du Ramadan et la pratique du football de haut niveau n’étaient pas compatibles. « Ce n’est pas possible de jeûner et de vouloir jouer au football (…) Je ne peux pas concevoir un footballeur qui s’entraîne en jeûnant (…) C’est dangereux de pratiquer du sport de haut niveau en jeûnant », a-t-il déclaré chez nos confrères d’africatopsports.

Remonté après lecture des propos de son homologue sénégalais, Patrice Neveu s’est exprimé sur Maurifoot. « Pour ma part, en entraîneur chevronné et compétiteur, dans toute ma carrière à l’Étranger, j’ai travaillé dans plusieurs pays avec différentes religions. Je ne me suis jamais permis de toucher à la religion car c’est sacré. Les propos de l’entraîneur (Demba Ndiaye, ndlr) m’emmènent à tirer la conclusion suivante : Il fait tout pour mettre la Mauritanie en difficulté, sur un des grands principes religieux, et ça je trouve ça fondamentalement très bas de sa part. Il n’y a aucun fair-play. Il sait très bien qu’en Mauritanie, l’entraîneur étranger que je suis n’osera pas retirer les joueurs de son équipe qui veulent faire le Ramadan. Je connais bien les préceptes de la religion et mes hommes vont les respecter. » Alors, on pourrait se demander pourquoi Neveu s’est senti concerné par les propos de Ndiaye. Tout simplement parce qu’ils sont contradictoires avec les actes de l’ancien coach du Casa-Sports.

Neveu « Ndiaye nous a obligé à jouer pendant le Ramadan »

Le technicien Français a tenu à rappeler que c’est Ndiaye qui a refusé la proposition de la Mauritanie, à savoir jouer la manche retour en dehors du mois de Ramadan. « Par contre je trouve dommage qu’en matière de sport, un technicien se positionne d’une telle façon, en nous obligeant, parce qu’il nous a obligé il faut le dire aujourd’hui, à jouer pendant le Ramadan. Le Président de la Fédération sénégalaise et son secrétaire général étaient d’accord pour jouer hors Ramadan. Devant les membres de ma Fédération ils m’ont répondu que ce n’était plus possible car leur entraineur (Demba Ndiaye) ne veut pas jouer hors Ramadan parce que ça brouille ses plans. Et ses plans, c’était juste pour nous affaiblir au niveau énergétique. Je trouve ça foncièrement dommage aujourd’hui en 2013 », a-t-il déploré, tout en précisant qu’il a conscience de l’impact du jeûne sur les performances des joueurs. « En technicien que je suis, je sais que le jeûne diminue les capacités physiques des joueurs, c’est évident. Mais spirituellement, un entraîneur à l’Étranger ne peut pas imposer à ses joueurs de ne pas faire le Ramadan. Honnêtement je n’y comprends plus rien. Car si moi j’avais les mêmes principes, je me présente avec zéro joueur sur le terrain et il n’y aura pas d’équipe adverse au match retour. » Une rencontre hors du mois de Ramadan aurait permis au deux sélections d’être à égalité.

Neveu « On ne va pas se défiler comme lui, on va le jouer ce match »

Mais Neveu ne souhaite pas se cacher derrière une quelconque excuse et tient à répondre sur le rectangle vert. « Je vais quand même, même affaibli comme il le pense, lui donner encore la réponse sur le terrain. Ça lui a pas suffi une fois. Il nous avait considéré comme une nation faible physiquement, et plus encore il essaye de nous affaiblir en nous imposant de jouer pendant le Ramadan. Je te dis coach, qu’on va jouer pendant le Ramadan et on va tout faire pour te répondre sur le terrain. » Pour conclure, il a mesuré tout le respect qu’il a vis-à-vis de la religion, et donne rendez-vous à Ndiaye le 20 juillet à Nouakchott. « Le respect de la religion est quelque chose d’intouchable et de fondamental pour moi. Il n’y a même pas discussion c’est une logique. Aucune question ne se pose à mon égard car c’est une obligation, de respecter la prière et le Ramadan. J’ai du mal à assimiler qu’un proche comme ça nous ait mis volontairement dans ce cas de figure, car c’est lui qui nous a imposé de jouer pendant le Ramadan et il savait très bien ce qu’il faisait. Qu’il ne s’inquiète pas, on ne va pas se défiler comme lui, on va le jouer ce match. » Une réponse cinglante du Français, en attendant peut-être celle du coach Sénégalais. La manche retour s’annonce d’ores et déjà bouillante à souhait.

Brahim Sow Deina
Source: Maurifoot.net
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter