Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Parlons tartines : qui a eu la peau du beurre Tiviski ?


A.O.S.A
Jeudi 1 Décembre 2011 - 16:44


Parlons tartines : qui a eu la peau du beurre Tiviski ?
Depuis un an, j’étais inquiet de voir la mafia locale finir par avoir la peau du seul beurre d’ici et d’ailleurs capable de se mesurer sans trembler à l’inégalable beurre Président, le vrai ! pas le beurre président du douteux « Ambassador ». Hélas, il faut croire que le fameux beurre de Tiviski a été victime d’un attentat en bonne et due forme.

Reprenons : Comme chacun sait, le beurre même s’il est excellent pour le cholestérol n’en est pas moins doux au palais averti. Si vous êtes en bonne santé ou presque, vous ne pouvez ne pas aimer honorer vos tartines d'un bon beurre agrémenté ou pas d’une noble confiture ou d’une épaisse couche de Nutella.

Pas une boutique de Mauritanie où ne gît un beurre plus ou moins frais. Dans les boutiques du coin pour ceux qu’une vie bourgeoise n’a pas trop éloignés de ces comptoirs, vous trouverez surtout un beurre nommé « paysan breton », ce qui dans un bana mauritanien ne manque pas d’effets. Vous y trouverez aussi le douteux « ambassador » mais jamais vous n’y trouverez l’excellent Président de chez Président.

Le marché du beurre en Mauritanie n’est donc pas négligeable car chaque foyer est censé en avoir un bloc dans son frigo sans parler de toutes les petites boutiques du coin. Aussi, vous imaginez bien que les importateurs de ces beurres bretons et ambassador ne doivent pas voir d’un bon œil ce beurre Tiviski – Candia produit sur place avec un résultat formidable :

1-    Ce beurre coûtait 300 un soit près de la moitié de l’excellent Président
2-    Ce beurre avait une excellente texture, couleur et un goût classable numéro 2 avant les ambassador et autre paysan breton
3-    Ce beurre comme l’excellent Président ne se transformait pas en acier après un modeste séjour dans un frigo bien réglé
4-    Ce beurre à ce prix, le moins cher du marché était livré par bloc de respectable consistance à savoir un poids tout à fait admirable quand ses concurrents immédiats semblaient être victimes d’une politique de la portion congrue

Hélas, je vous le disais tantôt, depuis un an, je savais que cette belle aventure n’allait pas durer. On se souvient de la mafia locale qui pour couler un concurrent, faisait pourrir son lait dans des hangars avant de les remettre dans le circuit pour dégoûter les consommateurs en les empoisonnant au passage en toute impunité.

Aussi me suis-je dit que notre beurre favori made in mauritania n’allait pas tarder à subir un attentat ! Ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est que depuis l’année dernière, j’ai constaté qu’on trouvait de plus en plus des taches noires plus ou moins profondes dans ce beurre. J’ai cru à moment qu’il s’agissait une rupture de la chaîne du froid chez mon bana familier mais en allant ailleurs ce ne fut pas mieux car si dans l’un on remarquait les taches noires dès le rayon frais chez l’autre les taches n’apparaissaient que le lendemain de l’achat comme si dernier bana de luxe prenait la peine de retirer les lots où apparaissaient trop tôt ces fameuses taches noires très peu ragoutantes…

Un an après ces constats, voilà qu’on ne trouve plus ce beurre dans les rayons des grands banas, d’où la question du jour : qui a eu la peau du beurre de Tiviski ? La mafia ou la maison mère ?


lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires