Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Parcours : Lelo l'écolo en vélo autour du monde, de passage en Mauritanie


Société
Dimanche 17 Novembre 2013 - 15:25

Elvis Lelo Munis a débuté en 2009 un tour du monde en vélo, à partir du Kilimandjaro tanzanien. Aujourd'hui il passe par la Mauritanie où il continue à sensibiliser sur la protection de la biodiversité et l'environnement, avec comme objectif au bout du périple : récolter les 100.000 $ nécessaires au financement des études de dix jeunes tanzaniens. Rencontre avec un passionné d'une volonté à toutes épreuves.


De passage en Mauritanie, Elvis a été accueilli entre autres par Azzedine Ould Daddah. Crédit : chiletokili.com
De passage en Mauritanie, Elvis a été accueilli entre autres par Azzedine Ould Daddah. Crédit : chiletokili.com
Une mine fatiguée mais décontractée, un pantalon de randonnée et un simple t-shirt. A l'image du bonhomme. C'est ainsi qu'Elvis Lelo Munis accueille les curieux venus assister à l'auberge Jeloua de Nouakchott, à la présentation de son périple autour du monde, qui le mène aujourd'hui en Mauritanie.
 
Ce jeune tanzanien de 27 ans, né au pied du Kilimandjaro, livre un voyage, pour "sensibiliser sur l'environnement. "Là d'où je viens, tout petit déjà on nous a inculqué cette notion de protéger la nature. Je n'arrive donc pas à concevoir le monde sans la biodiversité" affirme le cycliste.
"L'éducation est un autre problème pour protéger tout cela: beaucoup de jeunes tanzaniens veulent mener des études par rapport à cela, mais les coûts élevés plafonnent ces rêves" rapporte Elvis.
Son idée après ce constat? Sensibiliser et récolter des fonds (100.000$- NDLR) pour pouvoir payer les études de 10 tanzaniens, dont les siennes. Et quel meilleur moyen que d'en appeler au monde entier! 
 
Ce qui le mène à quitter sa Tanzanie natale en 2009, contre l'avis féroce de tout son entourage. "Quand j'ai annoncé ce voyage mes proches, mes amis m'ont pris pour un fou. Je suis issu d'une communauté qui n'a pas le sens de l'aventure, c'était inacceptable. Mais j'ai pu imposer cette ambition" se souvient l'écologiste.
 
Aujourd'hui a Nouakchott, il est sur le chemin du retour au Kilimandjaro qu'il espère atteindre dans "six ou sept mois", après 80.000 kilomètres et 42 pays parcourus autour du monde (c-f la carte de son parcours dans le slideshow).

"Incarner le changement auquel on aspire"
 
Elvis est un exemple qu'un individu peut faire bouger des lignes à lui tout seul, avec un idéal fixé et une volonté à toutes épreuves. "J'ai eu la chance d'avoir sur mon chemin de vie et intellectuel des gens qui ont allumé cette volonté et cette inspiration. De ma grand-mère qui m'a initié à la nature, aux enseignants qui ont renforcé ses leçons, et les grands hommes qui m'ont motivé. Comme le Mahamat Ghandi qui exhortait à incarner le changement auquel on aspire" argue avec force mais douceur Elvis Lelo Munis.
 
Un état d'esprit et un parcours humain qui l'ont conforté dans l'idée que les jeunes tanzaniens, globalement les africains, devaient prendre leur destin en mains, et attendre les choses d'eux-mêmes avant tout. "Chaque jeune doit trouver sa vocation et se donner les moyens moraux et comportementaux d'être l'incarnation des changements espérés" reprend-il. C'est le problème qu'il pointe du doigt chez une certaine jeunesse africaine : contribuer à son niveau à l'éducation et au développement du continent, en comptant d'abord sur soi-même.
 
"J'ai travaillé comme porteurs de bagages, qui atteignaient souvent les 80kgs pour pouvoir entamer le voyage" raconte-t-il. "À un moment il faut savoir ce qu'on veut et se donner les moyens de son ambition" commente-t-il.

Une quête initiatique
 
"Ce voyage m'a fait voir que l'Afrique avait tellement de choses positives à offrir à ce monde! J'ai découvert une diversité ethnique, culturelle, culinaire, d'idées, au-delà de toute imagination, qui fait comprendre que l'Afrique n'est encore vue qu'en surface" enchaîne tout excité le jeune tanzanien qui est aussi étudiant, et qui cherche entre autres à travers ce voyage à continuer son troisième cycle écologie, pour pouvoir à son tour former des locaux
 
"Beaucoup de pays africains que j'ai traversés étaient touchés par différents maux, endémiques, que l'on connaît tous. Mais l'environnement n'est jamais inclus dans les problématiques des états. Pour soutenir une sensibilisation globale, il faut lever une petite armée de spécialistes de l'environnement. Faire connaître les filières liées à l'environnement" dit Elvis.
 
Dans ce voyage, le natif du Kilimandjaro a traversé des épreuves qu'on imagine aisément intenses. 
"Le challenge était surtout physique avec des montagnes qui me paraissaient parfois impossibles à franchir, ou des climats que moi jeune africain jamais sorti de son bled, je ne connaissais pas, comme dans les Andes où le froid et le manque d'oxygène ont failli me faire rentrer! Les routes interminables parfois vous ramenaient à ce sentiment de solitude infinie" raconte en souriant Elvis.
 
Mais "définitivement", le challenge le plus ardu aura été les démarches pour l'obtention de visas dans les différents pays traversés. "J'arrivais dans des pays où on me demandait si je venais de la Tasmanie ou de Taïwan, la Tanzanie y était inconnue" s'amuse rétrospectivement l'étudiant aventurier.
 
"Je tiens à souligner que je n'ai jamais rencontré de problème lié à la sécurité jusqu'à maintenant. J'ai  rencontré des gens extraordinaires partout qui m'ont rendu très optimiste sur le genre humain. J'ai connu la pauvreté, la faim, les côtés ténébreux de l'homme et de sa vie. A 23 ans je ne croyais plus en l'humanité, avant d'entamer ce parcours. Mais depuis ce projet j'ai vu que beaucoup, beaucoup de gens étaient foncièrement généreux. Je n'aurais jamais cru pouvoir un jour avoir ce regard sur l'espèce humaine" conclut Elvis Lelo Munis.
 
MLK
 
- Pour suivre la suite du voyage d'Elvis, et faire un don : www.chiletokili.com
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter