Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

PRÉSIDENTIELLE 2014 : ILS NE SONT PLUS QUE SIX…


Actu Mauritanie
Dimanche 11 Mai 2014 - 10:26

Le conseil constitutionnel a accepté, six candidatures sur les sept déposés, mercredi 7 mai 2014. Outre celui du président sortant, Mohamed Ould Abdel Aziz, cinq autres dossiers ont été validés.


PRÉSIDENTIELLE 2014 : ILS NE SONT PLUS QUE SIX…
Si deux candidats ont déjà livré bataille pour le siège présidentiel, en l’occurrence, Aziz et IMS, les quatre autres candidats dont une femme, sont des novices. Les grosses pointures de l’oppositions radicale, unies au sein du FNDU, ou encre, le leader historique de APP, une figure du CAP, a faitfausse route pour rejoindre les rangs des « boycottistes ». Ainsi, la configuration de la liste des candidats à la candidature, se présente, aux yeux des observateurs, comme étant d’un faible enjeu. En effet, le boycott des leaders de l’opposition traditionnel, risque d’enlever à cette présidentielle, toute sa porté, voire toute sa crédibilité. Profils des candidats Boydiel Ould Houmeid, leader du parti El Wiam, a fait un score honorable, lors des législatives et municipales passées.

L’homme qui s’est voulu adepte du dialogue avec le pourvoir, a fini, par prendre la décision de se présenter, après l’échec des pourparlers. Ibrahim Moctar Sarr, actuellement député et président de l'Alliance pour la Justice et la Démocratie /Mouvement pour la Rénovation, est connu pour ne pas être partisan du boycott. Réalisera-t-il un bon score, en l’absence des poids lourds de l’opposition démocratiques ? Lalla Mariem Mint Moulaye Idriss, l’unique femme, parmi les candidats est titulaire d'un doctorat de 3ème cycle en ingénierie financière. La gent féminine lui prêtera-t-elle main forte ? Les autres candidats indépendants sont Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l'Initiative pour la Résurgence de la lutte anti-esclavagiste (IRA), a finalement été, contre toute attente, « accepté » par le conseil constitutionnel. Sa candidature apportera plus de tonus à une campagne qui s’annonce bien morose. Ahmed Salem Ould Bouhoubeini, bâtonnier de l'ordre national des avocats de Mauritanie, s’est toujours illustré par ses positions radicales, vis-à-vis du pouvoir actuel.

L’homme jouit d’une certaine notoriété dans certains milieux, notamment dans les sphères des Droits de l’Homme. Enfin, Mohamed Ould Abdel Aziz, élu en 2009, est considéré comme le grand favori de cette élection. No Comment ! Il est à noter que Alioune Ould Bouamatou, homme d'affaires et frère de Mohamed ould Bouamatou-qui avait activement participé à la campagne de Ould Abdel Aziz en 2009-a été écarté par le conseil constitutionnel, pour vice de forme. Le pouvoir mauritanien a maintenu toutes les dates relatives à l’organisation de l’élection présidentielle, après l’échec du dialogue pouvoir/opposition. L’opposition qui a annoncé le boycott des élections, a dénoncé « un agenda unilatéral », et pointé du doigt, un enrôlement qui exclue plusieurs citoyens des listes électorales. Une grande partie de l’opposition avait également boycotté les législatives et municipales, tenues en novembre 2013, pour les même raisons.

Source:Kassataya
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires