Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

PRDS : Chassez le naturel et il revient au galop


Actu Mauritanie
Jeudi 28 Juin 2012 - 10:12

Subissant depuis quelques mois les coups de boutoir de la COD, déterminée à faire partir le Président mauritanien, le pouvoir organise quant à lui une riposte et essaye de rendre coup pour coup.Toutefois la stratégie empruntée par la majorité présidentielle rappelle celle de l’ex PRDS durant ses plus beaux jours et rompt avec l’attitude que voulait avoir Ould Abdel Aziz au tout début de son accession à la tête du pays où il prenait publiquement le pari d’enterrer à jamais les vieilles pratiques des systèmes déchus.


Mintata Mint Hideid, président du PRDS
Mintata Mint Hideid, président du PRDS
Les signes d’un retour vers les bonnes vieilles recettes de l’ex PRDS de Ould Taya se font sentir depuis quelques semaines ; au fur et à mesure de la montée de la gronde de la COD.
Minimisant au départ les mobilisations plutôt moyennes de l’opposition dite radicale, le régime a commencé à prendre peur depuis le grand rassemblement populaire du mois de mars 2012 et surtout de l’insistance de la gauche à exiger le départ du Président. Ainsi les initiatives et autres mouvements de soutien que l’on pensait révolus ont refait surface. La politique politicienne a repris le dessus et les éternels laudateurs, champions des retournements de turbans, sont de retour.

Les média publics (normalement affranchis de la tutelle pesante du pouvoir) sont mis à contribution dans la réplique du camp présidentiel. Le plus petit des mouvements favorables au Président voit ses activités retentir avec échos à la TVM, Radio Mauritanie et AMI. L’on se rappelle combien l’audience par le Chef de l’Etat d’un dissident d’une organisation non reconnue (IRA), avait été couverte par les média publics.

Aujourd’hui ce sont les fonctionnaires qui sont mis à contribution lors des mobilisations de la majorité présidentielle. La présence de tous est obligatoire. Un fait anti-démocratique qui ne fait pas honneur à la Mauritanie. Il faut dire que la victoire de Mohamed Mosri en Egypte, largement fêtée par Tawassoul ici à Nouakchott, doit donner des cauchemars au pouvoir qui sent l’étau se resserrer sur lui. Aziz sachant que le danger guette son pouvoir, la menace étant prise au sérieux, sonne le rassemblement général et use des bonnes vieilles méthodes qu’il critiquait auparavant.

Les soutiens sont comptés et les récompenses ne vont pas tarder pour ceux qui s’illustreront le mieux et les sanctions pour les ennemis à portée de main. Nul doute que les éternels marcheurs de l’époque de Ould Taya ont dépoussiéré leurs chaussures et se mettront bientôt à emprunter le macadam pour afficher leur solidarité « la plus sincère » au « sauveur de la Mauritanie ». Pauvre Mauritanie qui décidément n’arrive toujours pas à se départir de la médiocrité et de ses exécrables habitudes.

Seydi
Pour le rénovateur
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires