Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

PM/FNDU : Appels d’air ou ‘’de terre’’ ?


Actu Mauritanie
Samedi 15 Novembre 2014 - 15:00

La semaine dernière, le dialogue politique a été au centre des discussions au sein de l’opinion publique. Tout a commencé officiellement ou presque par des appels téléphoniques entrepris par le premier ministre à l’adresse des leaders du FNDU. Les coups de fils en déferlantes avaient bien surpris les destinataires. Et risquent fort de ne rien apporter de nouveau…


Le PM Yahya Ould Hademine (en haut), Mohamed Ould Mouloud, président de l’UFP (à droite), Ahmed Ould Daddah (à gauche)
Le PM Yahya Ould Hademine (en haut), Mohamed Ould Mouloud, président de l’UFP (à droite), Ahmed Ould Daddah (à gauche)

Mohamed Ould Mouloud, président de l’UFP, pris au dépourvu, par ce contact soudain du premier ministère,  allait bien s’arranger pour décliner une discussion à l’improviste et promettre à l’appelant de le recontacter. Or quelques instants après, ce même appelant, rappelant de nouveau,  devait s’excuser pour donner un non lieu à cet appel. Pas de rendez-vous ! Rien. Juste une erreur sur le numéro, peut-être. On ne sait jamais. 

Ahmed Ould Daddah ne va jamais décrocher son téléphone. Les autres leaders du FNDU sont sur la même longueur d’onde. Pas question de céder à des appels malveillants ! Seul le parti Tawassoul allait répondre présent et s’invitera par la suite à  la table du premier ministre. 

On a parlé bien entendu dans la foulée de ces appels de l’organisation des Sénatoriales. Une élection qui peut emballer certes toutes les formations politiques en dehors de celles regroupées au sein du FNDU. Par ce que, c’est évident, elles ne sauraient compter un seul conseiller municipal. Elles n’en ont pas, cela va de soi, elles n’ont pas participé aux dernières élections législatives et municipales. Donc, dépourvues de fait de conseillers municipaux, qui on le sait, forment ce qu’on appelle le collège électoral  pour toute élection sénatoriale. 

On aurait bien pu conclure des appels malveillants. Même de la part d’un premier ministre. On aurait pu évoquer un désagrément, même si une possibilité nécessaire d’un dialogue n’était pas mise sur table. 
Au FNDU, on déjà, une semaine auparavant écouté les conseils, en aparté, de Messaoud Ould Boulkheïr. Qui a parlé, à juste titre, du dialogue avec Ahmed Ould Daddah, Ould Mouloud, et bien d’autres leaders du FNDU.


A chacun un rôle ?

Profitant de son nouveau statut de boycottiste de la dernière élection présidentielle en plus de son refus de prendre part au directoire de l’institution de l’opposition démocratique – présidée désormais officiellement un an ou presque après sa naissance de fait par Tawassoul- Messaoud Ould Boulkheïr s’est permi même de dire, dans élan de pacificateur,  ‘’le peu de confiance qu’il voue à Mohamed Ould Abdel Aziz.

‘’ ‘’C’est bien une occasion de le faire savoir, lui dit-on, au sein du FNDU, et donc, ‘’l’opportunité que tu t’affiches avec nous.’’ ‘’ Vous n’allez pas me causer de la peine lâche-t-il, pris au piège.’’
C’est dire que les appels en provenance du premier ministère n’étaient pas orphelins, ni des actes isolés, encore moins des appels malveillants. Quoique !

De toutes les façons, on ne saurait négliger ces appels. Surtout pas en cette fin d’année des plus difficiles pour Ould Abdel Aziz. La situation économique est des plus pires. Aucun projet structurant n’a vu la lumière du jour. Le fer est aux abysses de son cours. 

Le trésor public devrait bien songer à honorer des engagements pris au début du mandat premier pour l’exécution de projets en cours de réalisations ou mort-nés, en partie. La période de soudure a déjà commencé à frapper cruellement les hauteurs du plateau de Tagant et de l’Adrar et la zone de l’Inchiri. Elle sonnera bien plus tôt que d’habitude dans les autres régions du pays.  

Beaucoup de soucis latents et en perspectives. L’aujourd’hui est insoutenable. Le demain et le demain d’après sont encore plus incertains que jamais. On ne saurait donc décrypter les appels du premier ministre en pareille conjoncture ? Des appels d’air ? Ou ‘’de terre’’ ?


AVT

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires