Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Overdose de cette actualité azizienne : le roi n’est pas mort ! Vive le roi…


A.O.S.A
Dimanche 21 Octobre 2012 - 10:25


Overdose de cette actualité azizienne : le roi n’est pas mort ! Vive le roi…
Chez nous la presse ne sert pas à emballer les choux mais les beignets, les yaboy ce poisson plein d’arêtes le moins cher du marché. Depuis cette affaire d’Aziz devenu mortel, surtout passée la stupeur, chacun y  va de son analyse car chez nous il n’y a jamais de vacance du pouvoir car la seule éternelle vacance dont nous souffrons c’est la vacance de presse et vacance d’opposition. Encore une fois, pendant cette affaire comme chaque fois qu’il se passe quelque chose de grave impliquant la présidence, les infos nous sont parvenues de l’AFP !
 
Nos journalistes non seulement ne sont au courant de rien mais ils n’ont pas non plus le moindre contact bien que les doyens connaissent toute la république. C’est comme si au moment où il se passe quelque chose, les fameux contacts ne décrochent plus leur téléphone avec au bout l’informateur habituel à savoir le doyen car l’info va plus du journaliste vers le contact au sommet du pouvoir via le circuit habituel des RG que l’inverse sauf en cas d’intox. Le plus cocasse, c’est d’entendre les maîtres de l’enfumage se plaindre de la culture de la rumeur…
 
Maintenant que tout est réglé, depuis qu’on sait qu’Aziz ne risque plus rien, ça continue, feuille de yaboy sur feuille de yaboy. On est même allé demander où était M’Baré comme s’il avait voix au chapitre alors qu’il n’y a aucune vacance du pouvoir car tout président n’est jamais qu’aux mains des généraux…
 
Le plus terrible chez nous, c’est que nous n’ayons pas une seule voix en laquelle on puisse avoir confiance quand il s’agit de nous informer. Pas un journaliste n’est crédible car il ne sait jamais rien en ces heures importantes où pour les doyens, il appartient toujours soit au camp de l’opposition soit du pouvoir soit du libre penseur au courant de rien.
 
Il a fallu qu’on attende qu’une citoyenne comme Amel Daddah nous dise qu’elle a eu une source sérieuse pour qu’enfin nous ayons la version la plus fiable de cette affaire. C’est très grave. A part elle, a-t-on entendu un seul intellectuel indépendant prendre la parole pour dire la vérité probable car dans ce pays rien ne reste éternellement caché. Dans un certain cercle de la majorité silencieuse, la vérité arrive mais n’en sort quasiment jamais…
 
C’est cela le plus terrible chez nous. On ne peut pas faire confiance ni aux journalistes ni à l’opposition ni au pouvoir pour nous informer quand l’heure est grave !
Après tant d’affaires qui ont secoué ce poulailler, quand les feuilles de yaboy vont-elles enfin retomber pour qu’on retourne au silence de la Mauritanie éternelle qui grâce à Dieu plie souvent mais ne rompt jamais ?
 
N’est-ce pas triste de voir ce monsieur qui a reçu plusieurs balles devoir se mettre debout à peine opéré, rentrer au pays juste pour faire un discours et repartir pour convalescence ? Ne peut-on pas le laisser tranquillement se soigner ? Aziz est mortel, il peut lui arriver n’importe quoi comme tout le monde, la Mauritanie va-t-elle alors sombrer dans le chaos ?

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires