Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Où trouver la vérité ?


Vu de Mauritanie par MFO
Samedi 17 Août 2013 - 05:07


La police assiégeait dans la nuit de vendredi à samedi des islamistes retranchés dans la mosquée al-Fath du Caire. | AFP
La police assiégeait dans la nuit de vendredi à samedi des islamistes retranchés dans la mosquée al-Fath du Caire. | AFP
La situation en Egypte est grave parce qu’elle vire vers une guerre civile qui risque d’avoir ses pendants à l’international. Chaque camp essaye de se faire passer pour la victime. La vraie victime de ces évènements est l’Egypte. En tant qu’entité. Ce vendredi, j’essaye de comprendre.

Sur Al Jazeera, j’apprends que des policiers ont tiré sans discernement sur des manifestants qui voulaient faire un sit-in devant leur commissariat. Bilan : 32 morts parmi les civils. Des milliers de gens convergent vers la mosquée Al Fat’h du Caire pour célébrer le millier de morts de la veille. Sans précédent dans l’histoire de la répression du pays. On voit les images et on entend les commentaires : la Confrérie des Frères Musulmans défend la légalité et exige le retour du Président élu Mohamed Morsi. Elle est victime de la répression de l’Armée qui organise des frappes aériennes avec Israël contre des positions dans le Sinaï.

Sur Al Arabiya, un commissariat a été attaqué par un groupe armé. C’est l’Armée qui a sauvé la situation par son intervention. Les assaillants lourdement armés ont été tous tués. (C’est le commissariat de tout à l’heure sur Al Jazeera). L’Egypte est victime d’un complot international dont les Frères Musulmans sont le fer de lance. La Confrérie pousse vers la guerre civile par ses attaques contre les églises coptes et contre tous ceux qui ne sont pas de son côté. La Confrérie utilise les méthodes de la franc-maçonnerie et ne peut plus descendre dans la rue. Les images qu’on montre des rues sont plutôt désertes. Les quelques manifestations sur lesquelles les caméras sont braquées sont constituées de foules clairsemées…

Dans la mosquée où j’ai l’habitude de prier le vendredi, l’Imam n’est pas direct mais il invite à dénoncer l’oppression et l’arbitraire, à soutenir le Croyant dans sa lutte contre l’arbitraire. Pour lui, il ne faut pas se suffire de la condamnation verbale, il faut combattre l’arbitraire et l’hérésie là où cela se manifeste. Mais il ne nous dit pas où est l’arbitraire qu’il dénonce pour la première fois et qu’il nous engage à combattre pour la première fois, depuis qu’il est Imam de cette mosquée. Est-ce celui que certains d’entre nous souffrent pour être mal-nés ? ou celui que certains d’entre nous exercent parce qu’ils ont les moyens de le faire ?

Je comprends difficilement ces prises de conscience passagères qui inspirent nos Ulémas et notre élite religieuse en général quand il s’agit d’Egypte, de Palestine, de Syrie… Pourquoi ne s’émeuvent-ils pas de ce qui se passe au Bahreïn où une minorité exploite, réprime dans le sang et réduit à l’esclavage une majorité au nom de l’appartenance religieuse ? Pourquoi ils ne s’intéressent pas à ce qui se passe dans nos Kebbas, dans nos Adwabas, dans nos villes et dans nos campagnes ? Pourquoi mangent-ils dans les mains de ceux qui détournent, pillent et dilapident nos biens destinés au développement de notre pays ? Pourquoi reçoivent-ils – et avec tous les égards – les «Mufcidine» (prévaricateurs), les tortionnaires de tous temps, les voleurs, les trafiquants… ? Pourquoi ?

Pour revenir à l’Egypte, comment avoir la vérité ? comment savoir quel camp a raison ? à travers quel prisme ? et quelles grilles de lecture ?

Mohamed Fall Ould Oumere
oumeir.blogspot.com
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter