Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Otages : payer oui mais pourquoi autant ?


A.O.S.A
Jeudi 31 Octobre 2013 - 11:11


Otages : payer oui mais pourquoi autant ?
20 millions d’euros selon Le Monde, peut-être plus. Le ministre français de la défense, d’une étonnante honnêteté assez surréaliste, n’a pas démenti hier sur france2. Il a juste dit « la France ne paye pas de rançon », formule déjà souvent entendue mais est-ce à dire que « d’autres » (Areva- Vinci) ont payé pour la France ? Le ministre, voulant certainement gagner en crédibilité, ne dit pas le contraire, se contentant de remercier le président nigérien. Malgré ce que raconte Le Monde à propos de sous puisés dans les fonds secrets, on imagine mal la France débourser seule 20 millions d’euros pour 4 personnes, c’est énorme pour une organisation djihadiste qui ne mène pas la vie de château dans ces coins paumés du désert.
 
20 millions soit 5 millions par otage, le tout bien relayé par la presse internationale autant dire une catastrophe médiatique. Areva a les moyens de payer, reste que c’est énorme : 1 million par personne eût largement suffi. Aussi, on ne peut que s’interroger sur une telle inflation des rançons. Toute la somme arrive-t-elle aux mains des ravisseurs ou une bonne part passe-t-elle dans les mains des intermédiaires même du bon côté ? Rendre le chiffre public sans le démentir c’est peut-être aussi dire aux ravisseurs : « voici combien on a payé, le reste vous regarde avec vos intermédiaires si le compte n’est pas bon ».
 
Reste que donner 20 millions pour 4 personnes dans ces coins misérables, c’est financer une industrie de prise d’otages avec tout le réseau, de l’occasion faisant le larron pour des groupes non identifiés et inconnus jusque-là à la tête de la nébuleuse elle-même. A ce tarif, bientôt ils auront de quoi s’acheter des armes autrement plus dangereuses que quelques kalach, pick-up et l’intendance de survie dans le désert tout réseau humain compris, à savoir ces fameux missiles qui se baladeraient depuis la fin de Kadhafi pouvant inquiéter drones et aviation civile et dont on n’a jamais entendu parler depuis.
 
A part ça, si Marine le Pen, faisant feu de tout bois quitte à faire long feu, est restée dans son rayon en trouvant étrange le comportement silencieux de ces hommes comme s’ils étaient islamisés alors que les malheureux avaient mille raisons de se taire suivant les consignes avisées de la DGSE, on peut tout de même s’étonner de voir que les otages de retour dans la civilisation avant leur décollage pour Paris apparaissent toujours avec cette barbe de captifs qu’ils ne rasent que le lendemain. Pourquoi ne se débarrassent-t-ils pas de ce symbole de leurs ravisseurs ? Pourquoi ne changent-ils pas d’habits ? On a l’impression qu’ils arrivent à Paris au sortir direct des bras des ravisseurs or c’est faux. 
 
C’est aussi étrange et si peu français, ce mauvais goût de laisser filmer l’arrivée sur le tarmac en présence des familles. Que fait-on de l’intimité pour des gens traumatisés quoi qu’on dise car 3 ans aux mains de djihadistes quasiment le couteau sur la gorge sans jamais savoir si demain ils reverront le jour, ce n’est pas une partie de plaisir et nul ne peut en sortir comme si de rien n’était. Aussi était-ce particulièrement  gênant d’assister aux retrouvailles avec les familles surtout pour des gens qui refusent de dire un mot ne serait-ce que de remerciements pour les gens qui les ont soutenus.
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires