Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Otages : Alqaeda prête à négocier sur la question des otages français


Actualité
Jeudi 20 Septembre 2012 - 14:58


Otages : Alqaeda prête à négocier sur la question des otages français
Alqaeda au Maghreb islamique ‘AQMI) s’est dit disposé à négocier avec Paris à propos du sort des quatre otages français enlevés dans la localité d’Arlit, au Niger, précisant qu’elle s’attend à ce que le gouvernement français « franchisse un pas dans le bon sens ».
Dans un communiqué adressé aux familles des quatre otages détenus au nord Mali, et dont Sahara médias a reçu une copie ce mercredi, AQMI indique qu’elle « n’a jamais fermé la porte des négociations mais c’est le gouvernement français lui-même qui a agi de la sorte, a mis en risque la vie de ses otages et continue d’en faire de même », selon le communiqué.

Il a ajouté, « nous, au contraire, avons toujours œuvré pour engager ces négociations pour trouver une issue juste et acceptable pour libérer ces otages », précisant, « et pour confirmer cela, nous annonçons ici, nous lançons ce même appel pour les négociations et demandons au gouvernement de faire le premier pas dans la bonne direction pour vous rassurez et tenir ses promesses envers vous».
Dans le même ordre d’idée, Alqaeda déclare que « la négligence pour plus de deux ans a été la caractéristique principale du comportement du gouvernement français, que ce soit du temps de Sarkozy ou dans celui présent de Hollande », précisant que « n’eut été la dernière mobilisation des familles des otages, pour briser le mur du silence, le président français ne les aurait pas reçu et fait des promesses dont on est pas sûr du sérieux », selon les termes du communiqué.

Aqmi a considéré que le fait que le président français, François Hollande, ait reçu les familles des otages, « constitue une étape importante dans l’évolution de ce dossier », selon les termes du communiqué.

Le mouvement djihadiste a nié, de manière catégorique, le fait que le cheikh Abdel Hamid Abu Zeid, émir de la qatiba de Tarek Ibn Zayad, soit « le principal obstacle qui se dresse sur le chemin des négociations dans le dossier des otages français », précisant que c’est plutôt « l’attitude irresponsable de leur gouvernement et son refus d’entrer en contact avec nous qui constitue le principal obstacle à la libération de vos proches ».
Dans ce communiqué Alqaeda incite les familles des otages à internationaliser le dossier des otages médiatiquement, précisant que cela a de l’importance « puisque c’est le seul moyen qui garantie la libération des leurs », selon le communiqué.

L’organisation a indiqué avoir « fourni des efforts énormes, pour préserver la vie des otages, malgré la rareté des médicaments et les conditions difficiles que lui impose le climat de guerre ainsi que la situation changeante ». Elle a ajouté que ce ne serait pas le cas « si leur gouvernement continue à tergiverser », précisant que « le temps qui passe constitue une autre menace pour la santé et la vie de ces otages ».

Aqmi a indiqué qu’elle pensait que l’actuel gouvernement « accordait plus d’intérêt à la vie des otages que son prédécesseur » et qu’elle s’attendait qu’il « traite plus sérieusement les causes qui font que les intérêts de la France ainsi que la vie de ses ressortissants soient menacés à travers le monde ». Au lieu de cela, ajoute le communiqué, « le nouveau pouvoir cherche, ces derniers temps, à pousser à une action militaire au Mali ». AQMI considère enfin que l’intervention de la France au nord Mali « est une action de folie qui met en danger la vie même des otages ».

Source: Saharamedias.net


Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires