Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Omar représenté


Vu de Mauritanie par MFO
Vendredi 27 Juillet 2012 - 16:18


Autres articles
Omar représenté
C’est la longue histoire de la possibilité de représenter ou non certains personnages clés de l’Histoire du Monde Musulman. Pendant longtemps les exégètes ont refusé que soient représentés au cinéma des hommes comme les Khalifes Rachidoune («les quatre premiers successeurs bien guidés» du Prophète, PSL). C’est seulement cette année qu’un groupe d’Erudits musulmans de renommée internationale ont autorisé que la figure emblématique de Omar, le deuxième Khalife après le Prophète (PSL) soit incarné par un acteur. C’est le grand feuilleton de la saison qui retrace la vie et l’œuvre du Khalife Omar. Tous les compagnons du Prophète y sont représentés.
 
Une première quand on sait la polémique que cela a suscitée depuis toujours. La sacralité des personnages faisait arguer le caractère illicite de leur représentation. J’avoue avoir toujours «craint» de voir ces personnages-là représentés. Je me rends compte aujourd’hui que toutes les appréhensions que j’avais n’avaient pas de raison.
 
Omar garde, malgré – et peut-être grâce à – cette représentation, une aura qui est enfin incarnée et bien incarnée. Les Compagnons sont désormais des hommes à qui l’on prête des visages et des attitudes dans la vie.
On en oublie leur côté légendaire et on retrouve la réalité d’une société qui cultivait la quête de soi par laquelle les meilleurs, les Compagnons, sont devenus ce qu’ils sont devenus. Omar avait le tempérament et la conduite morale du Musulman avant de l’être. Ce qui a fait dire au Prophète Mohammad (PSL) : «Qu’Allah renforce l’Islam par l’un des Omar», en pensant plus à celui qu’il a fini par surnommer «Al Farouq». Pour avoir été le premier à rendre publique sa conversion et le premier à avoir appelé ses frères à venir à la Kaaba professer au grand jour.
 
Le feuilleton est aussi le lieu de suivre le cheminement des esclaves et des déshérités de la Mecque de l’époque. A travers les amours impossibles de Wahshi et Rayhana, à travers la ferveur de Bilal, l’on présente l’Islam comme source d’émancipation, comme nouvel ordre imposant l’égalité entre les hommes. Une véritable révolution qui est bien décrite.
Mais le feuilleton reste une tentative de retracer la vie et l’œuvre d’un homme : Omar Ibn Al Khattab.
Né probablement en 584, Omar reçoit une éducation particulièrement forte. D’une part, il est le guerrier intrépide, lutteur pour avoir appris les arts martiaux. Il est, d’autre part, l’homme de lettres aimant la poésie et reconnu grand tribun. Et comme les gens de sa tribu, il pratique le commerce et voyage dès son jeune âge.
 
Omar se convertit à l’Islam à la suite d’un incident qui l’amène à violenter sa sœur, Fatima convertie à la religion prêchée par Mohammad (PSL). Sa profession de foi sonnera comme un tournant dans la prédication. Elle fait sortir la faible communauté des Croyants de la clandestinité vers l’espace public. Lui donnant en même temps le courage de s’afficher et de défier les tribus hostiles.
Khalife, Omar sera le véritable artisan des conquêtes hors d’Arabie. Après avoir vaincu Perses et Romains, il stabilise l’Etat en créant des fondements sûrs, institutionnalise les rapports et surtout instaure la Justice et l’équité. Ce qui fera dire à quelqu’un qui l’a vu dormir sous un arbre, sans garde et sans protocole : «tu as été juste, tu as dormi pour cela tu es rassuré».

Mohamed Fall Oumere
oumeir.blogspot.com


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter