Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Obésité en Afrique de l’Ouest : La Mauritanie citée parmi les Etats les plus concernés


Actualité
Mercredi 19 Août 2015 - 11:55

RFI - L’Afrique de l’Ouest souffre avant tout de sous-nutrition mais avec les changements de mode de vie, le surpoids et l’obésité deviennent aussi des problèmes de santé.


L’obésité grignote du terrain en Afrique. L’Afrique de l’Ouest souffre avant tout de sous-nutrition mais avec le développement économique et les changements de mode de vie, le surpoids et l’obésité deviennent aussi des problèmes de santé publique dans la sous-région.
 
L’obésité est-elle le prix de l’urbanisation ? Selon une étude de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), effectuée au Burkina Faso, c’est en partie le cas.
 
L’IRD explique qu’en venant en ville, les nouveaux citadins ajoutent à leurs repas de nouveaux aliments comme les omelettes, les sandwiches ou les pâtes. Les citadins consomment également plus de viande, de graisses, de sel et de produits sucrés. C’est cette alimentation qui entraîne l’obésité.
 
Autre explication apportée par une revue médicale suisse : les croyances. Selon les auteurs, le surpoids est vu comme un signe de richesse et de bonne santé par certaines sociétés.
 
Selon des documents de la FAO, les pays d’Afrique de l’Ouest les plus concernés par l’obésité sont la Mauritanie et Cap-Vert. A l’inverse, la proportion d'obèses est beaucoup plus faible au Burkina Faso et au Niger. Toujours selon les documents de la FAO, à l'échelle du continent, l'Afrique de l'Ouest est beaucoup moins touchée que le Maghreb et que l'Afrique australe.
 
 Au Togo, le mal est dans l'assiette
 
La nuit tombe sur le boulevard circulaire de Lomé. Taxis-motos et véhicules se disputent la route pendant que sur la chaussée, à quelques pas de l'immeuble Fiata, l'animation bat son plein autour d'un restaurant improvisé. Quatre femmes pilent le fufu (pâte réalisée à partir de farines bouillies et pilées). Devant la revendeuse assise, quatre à cinq bassines de différentes sauces à servir. Les clients choisissent :
 
- Il y a de la sauce de mouton, de la sauce de poisson fumé, de la sauce aux graines d'arachides et de la sauce aux noix de palme.
- Je voudrais du poisson et vous ajoutez un morceau de viande de mouton.
- Voulez-vous du poisson fumé ?
- Oui, avec un morceau de viande de mouton avec sa sauce. »
 
Sous le hangar, derrière la maîtresse des lieux, un client a fini de prendre son repas : fufu et viande. Une habitude de tous les soirs pour beaucoup qui peut avoir pour conséquence l'obésité. Au Togo, 6,2% de la population est obèse, sont selon l'étude du service des maladies non-transmissibles du ministère de la Santé réalisée en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé, appelée enquête STEPS 2010.
 
Pour le docteur Raymond Kossi Barruet, diabétologue à la clinique qui porte son nom, l'obésité reste influencée par des facteurs culturels. Tant qu'on n'est pas handicapé dans son quotidien par son poids, on ne le remarque pas. L'obésité est due au stress, à la sédentarité et à ce que le Dr Barruet appelle paradoxalement « une amélioration de l'alimentation ».
 
 « On mange de plus en plus sucré et on mange à base de féculents, explique le Dr Raymond Kossi Barruet. Le fufu à base d’igname, les plats à base de maïs, le riz prend beaucoup de place actuellement dans notre alimentation. Tous ces aliments consommés sans une activité physique ont tendance à faire prendre du poids. »
 
A Lomé, depuis l'apparition des taxis-motos, on marche peu. Ils sont partout et ils vous emmènent où vous voulez, sans aucun effort.
 
RFI
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires