Connectez-vous S'inscrire

OGM : du "riz doré" aurait été testé sur des enfants chinois


International
Mercredi 12 Septembre 2012 - 14:04

              

L’agence de presse officielle chinoise Xinhua a indiqué que les autorités du pays enquêtaient pour déterminer si, oui ou non, des enfants chinois avaient été nourris avec du riz OGM. Ceux-ci auraient servi de cobayes à des expériences menées par des chercheurs chinois et américains.


Du riz blanc standard à gauche et du 'riz doré transgénique à droite (Crédits : Greenpeace)
Du riz blanc standard à gauche et du 'riz doré transgénique à droite (Crédits : Greenpeace)
C'est une sérieuse affaire que révèle l'agence chinoise de presse Xinhua alors que les effets des Organismes génétiquement modifiés (OGM) sont encore sujets à un vif débat. Celle-ci indique en effet que le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies aurait suspendu un chercheur pour son implication dans un projet visant à nourrir des enfants avec du riz transgénique. Ces derniers auraient servi de cobayes à des expériences menées par des chercheurs chinois et américains. Mais ce sont en fait des plaintes de l’ONG Greenpeace qui auraient alerté les autorités chinoises et ce dès 2008.

Dans celles-ci, l'organisation expliquait qu'elle avait eu connaissance de recherches actuellement menées sur un riz, qualifié de 'riz doré', qui avait été donné à des enfants. Plus précisément, selon un communiqué de Greenpeace, le riz modifié génétiquement aurait servi à nourrir 24 enfants de six à huit ans en 2008 aux cours d'expériences conduites dans la province du Hunan et visant notamment à réduire des carences en vitamine A. En effet, ce riz transgénique de couleur jaune à orangé a été créé par des chercheurs suisses et allemands dans le but de produire de la vitamine A à partir de bêta-carotène dont il est enrichi. Aussi, certaines estiment qu'il pourrait permettre de réduire la mortalité infantile en traitant les carences en vitamine A, très fréquentes chez les enfants dans certains pays d'Asie.

Suite aux plaintes de l'ONG, le ministère de l'Agriculture chinois avait alors à l'époque indiqué avoir fait le nécessaire pour que les recherches soient arrêtées. Mais de nouveaux travaux récemment publiés auraient révélé que ceci n'a pas été respecté. Selon l’ONG, les chercheurs américains impliqués sont affiliés à un centre de recherche sur la nutrition basé à l'université de Tufts à Boston. "Il est incroyablement perturbant de penser qu'un organisme de recherche américain a utilisé des enfants chinois comme cobayes pour de la nourriture génétiquement modifiée", s’est ainsi indigné l'organisation qui va même plus loin en exposant le problème du "riz doré".

Des risques environnementaux et sanitaires, selon l'ONG

"Greenpeace estime que le 'riz doré' est une manière irresponsable et dangereuse de résoudre les déficiences en vitamine A (VAD). Le 'riz doré' ne s'adresse pas aux causes sous-jacentes des VAD, qui sont principalement la pauvreté et le manque d'accès à une nourriture variée. Parce qu'il encourage une alimentation basée sur un seul aliment de base au lieu d'une augmentation de l'accès à des légumes riches en vitamines, le 'riz doré' , pourrait, s'il est introduit à grande échelle, exacerbé la malnutrition et au bout du compte compromettre la sécurité alimentaire", explique l'ONG dans un communiqué publié sur son site.

De son côté, le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies a nié avoir donné son autorisation ou participé aux tests, selon Xinhua. De même, la parution d'un article sur ces recherches dans la revue American Journal of Clinical Nutrition, n'aurait pas été soumise à l'approbation du ministère chinois de la Santé, a-t-elle ajouté. "Le 'riz doré' est encore un mythe et pire encore, il apporte avec lui tous les risques environnementaux et sanitaires associés à la culture d'OGM. Dépenser encore plus de temps et d'argent sur le développement "du 'riz doré' n'est pas seulement irresponsable d'un point de vue environnemental mais fait aussi du tort à toute l'humanité", commente Daniel Ocampo, militant de Greenpeace Southern Asia.

Lu sur maxisciences.com





Nouveau commentaire :
Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Vu de Mauritanie par MFO




Inscription à la newsletter
Suivez-Nous
Rss
Recherche
Les + Lus de la semaine