Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouvelles d’ailleurs : Du Dialogue à préliminaires....


Tribunes
Jeudi 10 Septembre 2015 - 12:00

Un Dialogue, même passablement raté, peut aussi se révéler être un grand moment de poésie. A défaut d'autre chose...


Nouvelles d’ailleurs : Du Dialogue à préliminaires....
Faut dire que l'énième suite du Dialogue National, vulgairement appelé «  Rencontres consultatives préliminaires au dialogue national inclusif » n'a pas fait bouger d'un cheveu la scène politique mauritanienne.

Je vais passer sur les subliminaux « rencontres » et « préliminaires », trop osés pour moi, même si cela semble logique, comme dans toute bonne rencontre. « L'inclusif » de « rencontres » à préliminaires ou, si l'on veut, de « rencontres » pour « préliminaires », semble un peu déplacé : avez vous déjà fait une rencontre « inclusive » , même si vous ne rêviez que de « préliminaires » ?

Bref, d'inclusif à exclusif, laissons ceci au chapitre de l'art des Nous Z'Autres à couper les poils de chameau en 4 ou, si vous voulez, à s'arc-bouter sur un mot...

D'ailleurs je ne comprends toujours rien à inclusif et/ou exclusif...Trop compliqué pour moi.
Apparemment, « inclusif » signifie «  tout le monde », exclusif «  personne ».

Bref, lundi se sont ouvertes les « rencontres à préliminaires » censées faire s’asseoir autour d'une même table et la Majorité et l'opposition, ou les oppositions...
Même la pluie a salué ces préliminaires.
C'est le grand flop ( voulu) de la semaine, la noyade, l'implosion, l'atomisation du Dialogue.. ;
Tout ça pour ça...

Une Majorité en ordre de bataille et son manuel de préliminaires à la main, un ersatz de représentants de l'opposition dont on n'a toujours pas compris s'ils représentaient vraiment que leurs partis ou le FNDU ou leurs personnes ou leur exclusion de fait de ces mêmes partis...

Je comprends la déception de Yahya ould Hademine et son besoin de nous faire du Prévert...
C'est qu'il eut la parole poétique notre sous chef en chef : « élever les vastes horizons », «  cœurs ouverts », « esprits larges »....et j'en passe...

C'est beau.... :  «  élever les vastes horizons.... »... Et si le dialogue n'était qu'histoire d'amour ?
Car il en faut du « cœur » et de « l'esprit » pour « élever les vastes horizons » de la Bolitik nationale....
Quand à savoir ce que « vastes horizons » sous entendent, je laisse votre imagination faire le reste...

J'ai ma petite idée : dans un pays où la majorité des femmes est plutôt du genre «  dodu », les « horizons » à élever sont « vastes »... Et le cœur des Nous Z'autres mâles étant eux aussi et vastes et très ouverts aux Rencontres, à cœur vaillant aucun vaste horizon n'est interdit....
Bref...à défaut de dialoguer sur le Dialogue, autant faire de la poésie...Notre Dialogue à préliminaires a donc vécu, encore une fois...

Dans ce vieux couple qu'est la Majorité et l'Opposition, la guerre des fourneaux continue...Dans ce divorce belliqueux, nous en sommes toujours au temps des comptes : la canapé est à toi, rends moi le frigo, tu prends mes CD, tu me donnes le chat, je te rends ta mère, tu gardes mes sœurs, etc, etc....
 
J'imagine que le Dialogue non dialoguant est une tentative de « coaching sentimental », d'où cette notion de « préliminaires », de cœur et d'esprit...Allez savoir ,ça peut marcher le rabibochage de couple en grand danger....
 
Mais au vu de la première journée, je doute de la manœuvre...
Pourtant il nous fut expliqué, des jours entiers, que notre Sultan souhaitait, plus que tout, «dialoguer ». A tel point que nous avons fait du mot Dialogue un incontournable, au même titre que la Rectification.
 
Cela nous a donné ce Dialogue Rectifié, ou l'Arlésienne du second mandat...
Alors, comme je n'ai rien à dire sur ce Dialogue quelque peu coquin et à « préliminaires », j'ai réfléchi à un sujet...ça m'arrive. Oui, oui.
 
J'ai entendu, comme vous tous, ces mots fleuris et poétiques qui naissent spontanément dés lors que nous parlons de notre Raïss...
Rien de nouveau à part que je n'ai encore entendu personne nous dire, main sur le cœur (encore lui), que notre Timonier avait inventé le fil à couper le beurre....
 
Cela ne saurait tarder : le poétique mauritanien n'est jamais à court d'hyperboles rimées.
Alors, comme j'aime partager mes idées et mes trouvailles, je propose à tous ceux qui applaudissent des deux babouches et qui se pâment à chaque fois qu'ils prononcent le nom d'Aziz, des formules nouvelles.... 

Voici une liste non exhaustive de modèles de louanges :
 
·         Son Excellence, Md Ould Abdel Aziz, «Génie de la Kédia d'Idjil » ( un président, ayant été depuis rectifié, se faisait bien appeler « Le génie des Carpates »)
·         Son Excellence, « Fleuve de la pensée »
·         Son Excellence, «  Roi de la savane »
·         Son Excellence, « Babili Mansa » (non, je retire, ça c'est pour Yahya Jammeh..)
·         Son Excellence, grand pourvoyeur de nuages, Roi de la pluie, Maître de l'Hivernage
·         Son Excellence, Grand Maître du mot dialoguant, inventeur de l'alpha et de l’oméga, dont tout le monde sait que la découverte n'était pas grecque mais bien mauritanienne...
 
Etc etc...j'en ai plein comme ça...
En attendant la suite, je m'en retourne au Dialogue à préliminaires...ça meuble le temps et cela me permet de justifier les maigres sous que me donne mon boss...
Maigres...comme les futurs résultats de la sauterie dialoguante...
On a l'hivernage que l'on peut.....non ?
 
Salut
 
Mariem mint DERWICH
lecalame
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter