Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouvelles d’ailleurs : Colère....


Tribunes
Jeudi 19 Novembre 2015 - 07:00

Les ordures qui ont fait, déjà, tant de mal ont encore frappé, de façon abjecte, monstrueuse.
Long, long et sanglant tableau de chasse où les trophées s'appellent décapitations, égorgements, assassinats, tueries, enlèvements, viols, attentats....


L'écrivaine et romancière Mariem mint DERWICH
L'écrivaine et romancière Mariem mint DERWICH
Barbares des temps modernes qui se donnent une légitimité venue de la nuit des temps, du temps du califat Abbasside dont ils arborent le drapeau noir...
Les tueries de Paris ne sont que l'énième avatar de leur guerre sale.

Qu'ils s'appellent Al Qaida, Aqmi, front Al Nosra, DAECH, Shebabs, et j'en passe, ils sont les enfants hideux de nos identités perdues. De nos compromissions, de nos atermoiements, de nos jeux pervers de pseudo realpolitik.

Ils parlent au nom de Dieu, eux qui n'aiment personne hormis eux-mêmes. Ils tuent au nom de Dieu ou tentent de nous le faire croire. Ils nous ont volé Dieu et toute humanité.

Ils sont des politiques. Rien d'autre. Des politiques assassins et psychopathes. A partir du moment où la Foi devient politique, l'Islam n'est plus qu'un instrument de manipulation comme un autre, loin, très loin de son but originel.

Ils ont fait de l'intemporel du terre-à-terre sanglant.

Ils règnent par la peur, encouragés par tout un jeu immonde joué entre de supers puissances et des puissances arabes. Ils sont le jouet d'une partie de bras de fer, fer de lance hideux de courants de pensée rigides, sclérosés, repliés sur l'ignorance, le diktat, la violence....

Comment, comment avons-nous pu les tolérer ?

Comment avons-nous pu fermer les yeux, tout pétris de peur dés lors que l'on touche à la doxa, tout ankylosés et incapables de répondre fermement à ces prêcheurs de haine ?

Comment avons-nous pu tolérer leurs mosquées, leurs discours de haine ?

Comment avons-nous pu aller jusqu'à en idolâtrer certains ?

Comment avons-nous pu laisser leurs chaînes de télévision envahir nos salons, sans que les autorités bougent un cil ?

Il suffit d'aller sur Arabsat pour les entendre....Les entendre nous culpabiliser, nous terrifier, nous dire que nous sommes des mécréants, des pêcheurs, que nos femmes ne doivent pas sortir, pas travailler, sortir entièrement voilées....Le Livre Saint à la main ils sont là, légions infernales, à nous menacer, à pondre des fatwas parfois hystériques , nouveaux censeurs.

Ils sont combien ces assassins ? 10 000 ? 20 000 ? Et nous, nous sommes combien ? Des millions.
Des millions. Des millions dont on ne voit pas l'ombre d'un dans les rues afin de dénoncer ces sauvages. Des millions face à quelques dizaines de milliers de fanatiques...

Nous sommes où, nous musulmans qui nous gargarisons de «  L’Islam est religion de paix, l'Islam ce n'est pas le sang » ? Nous sommes où ?

Je hais ces hommes là, ces femmes et ces hommes là. Je hais ces preneurs de vies, aveuglés par l'idéologie, humains perdus.

Je hais ces hommes capables d'abattre, un par un, 89 pauvres jeunes qui avaient juste eu envie de venir voir un concert de musique....

Je hais cet homme qui est venu s’asseoir à une terrasse de café et qui a actionné sa ceinture d'explosifs, à Paris.
Je hais ces hommes qui se sont filmés en train de décapiter de pauvres types, en train de les brûler dans une cage, en train de les jeter du haut d'un immeuble.
Je hais ces hommes là qui détruisent la mémoire de pierre de l'Humanité.
Je hais ces hommes qui posent une bombe dans un marché, qui enlèvent des centaines de jeunes filles dans un lycée, qui égorgent des enfants.

Je hais ces hommes qui invoquent Dieu, en lettres de sang, de souffrance, de démence.
Trop de compromis. Trop de distorsion de la réalité.

Où sont les gardiens du Temple ? Ils bombardent le Yémen mais pas DAECH. Enfermés dans une ridicule et pathétique guerre chiites / sunnites, ils ont créé l’innommable.....Créé, entretenu, financé, protégé...sous l’œil bienveillant d'un Occident manipulateur qui n'a pas su prendre la mesure des réalités géopolitiques de nos mondes.

Je suis métisse, doublement touchée en ce que j'aime, ce que je suis, ce qui me représente. J'ai pleuré la mort abjecte de nos soldats à Lemgheity. Je pleure les morts de Paris.

Et tous les autres, les milliers d'autres.

N'est il pas écrit dans le Coran : Sourate 5, verset 32 : «  C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. » ?
 
Nous sommes des millions et eux peu... Nous sommes la vie, ils sont la mort. Nous sommes lumières, ils sont l'ombre.

Nous sommes des millions....et nous regardons faire.
 
Alors, oui, oui je suis en colère, une colère teintée de désespoir. Et je pense, dans ma colère qui me brûle, qui m'étouffe, dans mon chagrin, à ce qu'avait répondu un général américain à un journaliste qui lui avait demandé s'il pardonnait à ceux qui avaient aidé les auteurs du 11 Septembre : «  Non, seul Dieu peut pardonner ; et nous, nous nous chargeons d'organiser la rencontre... ».
 
Ils nous ont ôté jusqu'à l'amour....
 
Mariem mint DERWICH

lecalame
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter