Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouvel Aéroport International de Nouakchott : Encore des pratiques douteuses


Actu Mauritanie
Lundi 12 Janvier 2015 - 17:00

Décidément le marché de troc consistant en la construction du Nouvel Aéroport International de Nouakchott (NAIN) n’a pas fini avec sa longue série d’irrégularités et d’aberration.


Nouvel Aéroport International de Nouakchott : Encore des pratiques douteuses

En Décembre dernier, la Commission de Passation des Marchés Publics du Secteur des Infrastructures  s’est réunie en son siège en vue de procéder au dépouillement des offres financières relatives à la fourniture et l'installation des équipements d'aides visuelles, de balisage, de navigation aérienne et de météorologie du nouvel aéroport international de Nouakchott. 

Signalons au passage qu’au vu des déclarations du Ministre de l’époque Yahya Ould Hademine, ces équipement faisaient partie du marché qui était « clé en main » et là ils sont financés par un crédit de 9 millions de Dinars Koweitiens soit 9.56 Milliard Ouguiyas remboursable sur une période de 25 ans dont 7 ans de différé.  Toujours est-il que quatre offres ont été reçues pour chacun des deux lots en question. Jusque là rien d’anormal sauf qu’en y regardant de prés, on se rend compte que la course est loin d’avoir été équitable et qu’elle n’a  pas respecté les règle en vigueur notamment l’article 171 du Code de marchés publics portant sur les conflits d’intérêt.

En effet l’une des entreprises soumissionnaire n’est autre que la MCE qui appartient au même groupe (ASML group) dont la filiale Najah For Major Works est en charge de la construction du nouvel l’aéroport. Le Groupement UCLEO/MCE/CEGELEC/INFRA dans lequel est rentré Foyl Ould Lahah a soumissionné pour le premier lot à 6.675.000 euros et 408 millions d’ouguiya et pour le second lot à 11.332.000 euro et 525millions d’ouguiya. Evidemment ce groupement dont la caution est de la Banque BMS a un gros avantage sur ses concurrents. Non seulement il a accès à des informations de première mains mais il peut calibrer les gros œuvres sur les équipements qu’ils comptent eux même fournir.

Evidemment ces différentes péripéties vont entrainer un retard supplémentaire au délai d’exécutions avancé par le gouvernement. En effet le délai d’exécution du présent marché est de 10 mois ce qui fait que dans le meilleur des cas il ne pourra finir avant 2016 pour ensuite entrer dans le circuit d’homologation et de certification de l’aéroport afin qu’il soit opérationnel.

 

 

Par ailleurs la même Commission de Passation des Marchés Publics du Secteur des Infrastructures a déjà entamé les procédures pour le lancement d’un appel d’offre international pour la fourniture et l’installation de bascules à pesage pour les aérogares passagers et fret de l’aéroport de Nouakchott. Ou bien ceux qui ont lancé cet appel d’offre veulent donner ces équipements à celui auquel normalement l’ancien aéroport devra être rétrocédé dans quelques mois ou alors ces responsables ne croient pas que le NAIN sera opérationnel dans un proche avenir.

Source: Mauriweb

 

Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires