Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouveau mouvement : touche pas à ma constitution !


Blogs
Vendredi 21 Octobre 2011 - 16:53

Selon le bilan du dialogue présidé par l’ex-général multiputschiste, le civilisé Mohamed Ould Abdel Aziz, la constitution sera tripatouillée de nouveau pour y inscrire une bêtise fondamentale qui va criminaliser tout mouvement populaire visant à entraîner la chute de tout tyran potentiel. C’est bien cette sottise que l’opposition est allée accorder à la majorité en acceptant de criminaliser non seulement les coups d’état mais toute atteinte anticonstitutionnelle au pouvoir !


Nouveau mouvement : touche pas à ma constitution !
Ainsi, admettons qu’Aziz devienne un tyran accompli, selon la trajectoire de ses prédécesseurs, les mêmes causes produisant les mêmes effets, il faudra bien alors espérer sa chute ! D’où pourra-t-elle provenir si tout mouvement populaire devient anticonstitutionnel et s’il est interdit à quelques cavaliers du changement de l’armée de faire un coup d’Etat ? C’est une bêtise car il y a de bons et de mauvais coups d’état et il ne faut jamais, le cas échéant, refuser les honneurs de la constitution à quelques héros de l’armée quand ils demeurent les seuls en mesure de changer le cours de l’histoire par un coup d’état…
 
Vous me direz : si l’armée fait un coup d’état, qui pourra aller la chercher pour la mettre au trou, au poteau ou au tribunal ? De même, on ne peut féliciter Aziz et ses amis d’avoir envoyé à la retraite Taya, la tête d’un système devenu autonome et vouloir interdire tout coup d’état. C’est insensé. D’ailleurs comment interdire ce qu’on ne peut pas affronter ? A moins que criminaliser les coups d’état ne soit une façon d’inviter la population à prendre les armes le cas échéant ? Ou va-t-on alors demander à l’ONU de sévir une fois que les coups d’état seront criminalisés comme si la constitution actuelle permettait la chose tranquillement ? L’ONU ? La belle blague ! Faut demander à Sidioca ce qu’il en pense !
 
Il faut arrêter de tripatouiller la constitution. Il faut la laisser tranquille la pauvre ! Elle a assez souffert ! Elle a assez été humiliée, mise à genoux et abusée ! Pourquoi remuer le couteau dans ses plaies encore béantes ?
 
Une autre folie c’est de donner à la CENI les pleins pouvoirs sans rien pour la contrôler ; ainsi qui contrôle la CENI peut tout faire, même trafiquer les élections ! C’est vraiment n’importe quoi tout ce dialogue qui ne semble rien d’autre qu’offrir à la génération militaire et à la société si vile un nouveau maquillage.
 
Voyez par exemple au sujet des langues ! Voyez où mène la sottise du complexe collectif : la soi-disant nouveauté serait de reconnaître la diversité culturelle mauritanienne comme si ce n’était pas le cas : la langue arabe confirmée comme langue officielle, pourquoi pas ? On reconnaît aussi toutes les autres langues nationales sauf le Bambara ; de même qu’on refuse à l’Est du pays d’avoir une quelconque histoire avec le Mali voisin, tout en Mauritanie est focalisé vers les problèmes du fleuve ; ce mépris collectif fait que le ministre de l’intérieur peut dire qu’il n’y a pas de réfugiés mauritaniens au Mali et ça passe plus ou moins tranquillement…
 
Passons là encore ! Mais voyez la bêtise vis-à-vis du français ! Pas un mot au sujet de cette langue qui cimente les élites ! Pourtant devant le palais des congrès, en un  mot, à l’intérieur devant Aziz le wolofo-arabo-berbère, on voit en grand une banderole en deux langues tout simplement ! S’agit-il de l’arabe et du poular ? L’arabe et le soninké ? Sans parler du hassanya sacrifié ! Non ! La deuxième langue qui trône au nez de tous les complexés c’est le bon français de souche !

Ce français-là est là devant tous les yeux comme la seule et unique deuxième langue nationale au même titre que l’arabe : C’est un fait ! Pourtant on ignore le français, on veut l’étouffer, l’étrangler, l’insulter, langue du colon, langue qui créa la Mauritanie, on veut changer l’histoire, l’étouffer, l’effacer mais chassez le naturel, il revient en français ! Le français est là sous vos yeux, dans votre esprit et votre cœur, vous pouvez le haïr, le renier, lui tourner le dos, la Mauritanie, elle, lui sera éternellement reconnaissante !
 
C’est une honte, une bêtise, une sottise, cette façon de vouloir ignorer le français alors que c’est la 2 ème langue officielle de l’administration ! Pourtant partout on veut l’étouffer, l’ignorer mais elle est là ; cette belle langue qui me permet aujourd’hui de prouver encore une fois la bêtise des complexés !
 
D’ailleurs, pendant que certains complexés lâchent le hassaniya, première langue du pays pour l’arabe fantasmé, parlé par une poignée de savants et quasiment ignoré du chef de l’état lui-même comme son mentor Taya qui faisait ses discours d’abord en français avant de cascader comme Aziz en arabe, pendant ce temps on veut faire croire que le français serait la langue des négro-mauritaniens alors que c’est les maures qui ont favorisé la pénétration française, notamment les oulad Busba, et c’est nos frères de Boutilimit qui ont permis la pacification et l’élan du français ; c’est tout de même un comble que maintenant on renvoie cette langue aux négro-mauritaniens peut-être parce que ces derniers ne peuvent écrire en poular, soninké, wolof ou bambara sans utiliser les lettres arabes ou latines !
 
L’urgence n’est pas de tripatouiller la constitution. L’urgence est de passer les complexes à la javel !
C’est pas gagné ! Pourtant il y a de quoi faire ! Mais nos amis de l’opposition frelatée qui sont allés au dialogue préfèrent jouer un petit tour au chef de l’opposition, en voulant changer le statut du chef de l’opposition afin qu’il ne puisse en être s’il n’est pas un élu sachant que c’est le cas de maître Daddah ! Voilà l’urgence de cette clique du siècle dernier, s’entre-dévorer, s’entre-humilier ; c’est tout. C’est leur dope ! Le peuple, le pays, tout cela est trop haut pour leur esprit et trop large pour leurs épaules par contre se trahir, s’humilier, se poignarder, ça c’est leur raison d’être…
 
Bilan, ils ont dialogué, reste à mettre en place les accords du congrès… Il faudra faire la queue car devant il y a encore les accords de Dakar qui patientent…
 
Misère politique quand tu nous tiens !
 
Aussi, je lance ce mouvement «  touche pas à ma constitution ». Mouvement virtuel comme les autres mais celui-ci est à moi ; quiconque touche à cette dénomination sera passible des tribunaux pour plagiat, faux, usage de faux dans le but de rencontrer Aziz…

Vlane

http://chezvlane.blogspot.com/

 

 
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires