Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouakchott : stupeur et tremblements au centre d’enrôlement de la médina…


A.O.S.A
Mercredi 25 Mai 2016 - 02:05


Nouakchott : stupeur et tremblements au centre d’enrôlement de la médina…

Il faut donner une médaille à ces femmes qui travaillent dans ce centre dans des conditions psychologiques difficiles. On l’aura peut-être oublié mais l’enrôlement continue. En entrant dans cette petite maison, tout de suite, on sent la tension car certains ne veulent pas respecter le rang et d’autres tapent aux portes de tel ou tel service pour qu’on les entende. Une chose est sûre, tout le monde travaille et beaucoup car les citoyens poussent à faire encore plus vite.

 

Certains ont passé la nuit sur place pour un bon numéro car au-delà d’un certain nombre, il faut revenir le lendemain, d’autres sont arrivés très tôt le matin parfois 5h. Je connais très bien la maison, j’y ai déjà passé une journée. Là j’étais juste de passage accompagnant quelqu’un.

 

 

Soudain entre le va-et-vient des opératrices des documents plein les mains pour aller faire signer ici et revenir par-là entre les interpellations de certains impatients, soudain silence, il se passe quelque chose derrière la porte. Une femme en sort tranquillement certainement pour apporter de l’eau et laisse la porte ouverte. Le vieux gardien devant la porte de la salle oublie son public et tend aussi la tête à l’intérieur sans bouger de sa place.

 

A son silence, à son expression, tout le monde comprend qu’il se passe quelque chose de sérieux. Je fends sans peine deux rangs de la petite foule qui n’ose bouger de peur de perdre sa place mais dont chaque expression n'est que curiosité.  A moitié prudent à moitié poli, j’entre à moitié dans la pièce et arrête ma progression dès que je vois les jambes d’une jeune fille apparemment évanouie.

 

Ce n’est donc rien, elle va se réveiller, il suffit d’apporter de l’eau et de lui donner de petites claques. Je recule et retourne à ma place au milieu de la pièce. Au bout de longues minutes toujours rien, la jeune fille ne se réveille pas mais une femme ressort de là les yeux écarquillés en appelant une collègue plus solide.  Apparemment la femme avait vu que le réveil n’était pas normal.

 

 

Soudain, on entend des cris terrifiants et des bruits stridents de chaises qu’on traîne avec violence. Silence complet dans le bâtiment où l’instant d’avant tout le monde s’affairait ou se plaignait de lenteur de la procédure car il  suffit d’un problème de réseau pour que tout s’arrête. Les cris reprennent encore plus glacials et là on entend dans foule qui n’a rien vu «  bismillahi rahmani rahim ». Les cris continuent et si je n’avais pas vu ses jambes frêles, on aurait pu croire aux hurlements d’un mâle.

 

 


Les femmes s’éloignent et les hommes présents ouvrent de grands yeux ne sachant que faire. Au bout d’un certain temps un vieux maure entre avec une femme et en ressortent portant cette petite créature si faible si mince qui ne poussait plus des cris de démons mais justes des pleurs désespérés d’une jeune fille épuisée. La foule a pensé comme moi et de partout se murmurait : mseykineu, ndeysanne...

 

Par réflexe, j’avais allumé mon appareil pour filmer la sortie et j’ai arrêté dès que j’ai vu cette pauvre fille.  C’est une mauresque comme on en voit parmi les familles les plus pauvres, celles qui sont tellement au soleil et démunies qu’on n’ose les prendre pour ces mauresques  inaccessibles qui font tant de haineux car c’est bien connu, seuls les hratines et les négro-mauritaniens sont les damnés de la Mauritanie.

 

Que lui est-il arrivé ? Je n’ai posé la question à personne mais je me suis dit «  heureusement qu’elle n’est pas noire » sinon quelle catastrophe ! J’imaginais déjà les titres dans une certaine presse «  Tracasseries à l’enrôlement : une négro-mauritanienne perd la tête ! »

 
chezvlane


              

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires