Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouakchott augmente de 3% les taxes sur les produits en provenance du royaume


Economie
Mardi 17 Septembre 2013 - 21:13

Les fronts de tensions entre le Maroc et la Mauritanie se multiplient. Après l’annulation, fin juillet, de deux vols de la RAM devant relier Nouakchott à Casablanca, voilà que surgit l’augmentation de 3% des taxes sur les produits en provenance du royaume. Une mesure qui a fait flamber les prix des légumes et fruits à Nouadhibou.


Nouakchott augmente de 3% les taxes sur les produits en provenance du royaume
Le bout du tunnel pour les relations maroco-mauritaniennes s'éloigne un peu plus. Les services douaniers de Nouakchott ont décidé, vendredi 14 septembre, d’opérer une hausse de 3% sur tous les produits en provenance du royaumeI. Une mesure qui s’est, immédiatement, répercutée sur les prix des légumes et des fruits sur les marchés de Nouadhibou, nord-ouest du pays, à 646 km de Dakhla au Sahara, connue pour être le point de chute du made in Morocco.
 
L’entrée en vigueur de cette nouvelle mesure a eu des conséquences négatives sur le consommateur local, les prix sur les étals de la ville portuaire ont doublé, notamment après le refus de propriétaires d’une dizaine de camions de payer le surplus exigé par les autorités. Après deux jours de bras de fer et de palabres, les camions ont pu entrer à Nouadhibou sans pour autant se plier, à la décision de la douane mauritanienne. Toutefois, le calme n’est pas encore revenu, les marchands menacent, même, de cesser toutes les importations du Maroc en attendant la levée totale de la hausse des taxes.
 
Un incident qui n’est pas isolé
 
Sur fond de tensions politiques, force est de constater que les incidents de ce genre se sont multipliés ces trois dernières années entre les deux Etats. En agissant de la sorte, la Mauritanie répondrait-elle à la requête de ses exportateurs vers le Maroc de durcir la procédure d’entrée de produits marocains sur leur territoire.
 
En effet, le 13 juillet dernier, la douane marocaine, au poste frontalier de Guergarate interdisaient l’accès à une quarantaine de camions en provenance du voisin du sud. Au moment des faits, certains supports de la presse locale évoquaient des « conditions impossibles à remplir » exigées par la partie marocaine. Les mêmes sources parlaient de demandes exprimées par les propriétaires de ces véhicules appelant leur gouvernement à riposter.
 
Outre cet incident sur la libre circulation des marchandises, il y a aussi l’annulation par la Mauritanie, les 28 et 29 juillet, de deux vols de la RAM reliant Nouakchott à Casablanca. Avec le raffermissement des liens entre le Sénégal de Macky Sall, le nouveau président sénégalais, et la visite royale au Mali du jeudi 19 septembre, il est fort probable que, dans les mois prochains, le régime du général Mohamed Ould Abdelaziz réagisse en se rapprochant davantage de l’Algérie et du Polisario.

Source : Yabiladi
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires