Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nouakchott : Penda Sogué, violée, mutilée et tuée


Société
Dimanche 31 Mars 2013 - 14:12

Mariée et mère d'un enfant de trois ans, Penda Sogué a été enlevée, violée, puis tuée cruellement dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. La famille réclame déjà une justice exemplaire après que deux des trois assassins aient été retrouvés par la police.


Au premier plan, Penda Sogué
Au premier plan, Penda Sogué
Autres articles
Penda Sogué rentrait chez elle, dans le quartier de Sixième, en provenance de chez sa grande soeur, résidente au Premier. Une heure après l'avoir vue s'engouffrer dans un taxi, la grande soeur sans nouvelles, essaye en vain de joindre par téléphone sa soeur : son numéro est éteint.

Inquiète, la famille entière est mobilisée, et fait le tour des commissariats de la ville. En vain.

Prévenue, la police recherche une voiture, signalée la veille par une fille qui a pu s'échapper des ravisseurs, qui n'en sont pas à leur premier viol, usant du taxi pour commettre leurs méfaits.

La voiture est interceptée, le jeudi dernier dans la nuit, avec à son bord les trois jeunes que la fille-témoin reconnaît, et qui d'ailleurs au moment de l'arrestation, ont les mains maculées de sang. La fouille approfondie du véhicule permet de retrouver la pièce d'identité de Penda, ainsi que sa pochette, dans la malle arrière. Les criminels présumés sont aussitôt conduits au commissariat central, dans un "état d'ivresse total et drogués visiblement à des substances illicites".

Le lendemain, vendredi, un homme découvre au matin dans le quartier de Tarhil, des traces de mains et de sang par terre. Suivant les traces, il arrive à une chambrée de veille, comme il y en a tant dans ce type de quartier. Il y découvre,"horrifié", le corps mutilé de Penda Sogué. il appelle la police qui est retrouvée, assassinée après les viols, les yeux arrachés, les membres, et le cou disloqués, un couteau enfoncé dans le crâne et ressortant par la nuque.

Une Marche est prévue pour demander à la justice de condamner ces criminels à la perpétuité. "Ce crime doit servir de leçon aux autorités mauritaniennes, car l’enregistrement des Taxis doit être une obligation. Le taxi qui doit être un moyen de sécurité est devenu un moyen de crime odieux. Dans tous les pays du monde les taxis sont enregistrés et ont une couleur unique alors qu’en Mauritanie chacun peut faire le taxi comme il le veut ce qui fait que les délinquants en font un moyen de vol, viol et assassinat" déplore un témoin lors de l'embarquement du corps de la jeune maman à Tarhil.

Khally Diallo
Noorinfo


              


1.Posté par Sidi Mohamed le 31/03/2013 17:09
Facebook
L,etat mauritanien a une lourde responsabilitè dans ces crimes qui se multuplient de jour en jour.Car ces delinquants et assassins ne craignent pas d,etre chatiès jusqu,à la mort...Mais s,ils arrivent à enlever et violer la femme ou la fille de l,un des notables de l,etat; peut etre, le probleme sera règlè et les renseignements vont multiplier les efforts pour limiter les degats....Nul actuellement ne peut compter sur le retour à sa maison de son enfant,de sa fille ou de son epouse et lui-meme peut etre tuè à domicile...Quelle pagaille.....!!!???

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter