Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Notre gendarme sacrifié : la phrase criminelle du ministre des affaires étrangères…


A.O.S.A
Mercredi 25 Janvier 2012 - 16:12


Notre gendarme sacrifié : la phrase criminelle du ministre des affaires étrangères…
Après le Hormatallah, directeur de la presse électronique, qui a failli enfumer la république pendant l’affaire Raja, c’est le tour de la diplomatie de communiquer comme des amateurs... Décidément les aigles de ce pouvoir ne savent ni penser ni parler. Dès qu’un ministre ouvre la bouche c’est pour dire des bêtises. Comment peut-on comparer un militaire mauritanien vivant aux mains de l’AQMI aux soldats morts au champ d’honneur ? Le ministre ne sait-il pas qu’en pareil cas chaque mot compte et qu’il ne faut jamais fermer à la porte aux négociations même s’il ne s’agit que d’une formule stratégique. Il ne faut jamais dire en cas de prise d’otages que la Mauritanie ne se soumettra pas aux exigences de l’AQMI ; il faut dire que ce qu’ils demandent n’est pas possible en l’état mais que la porte n’est pas fermée aux négociations.

Toujours négocier, toujours tendre la main, toujours chercher à convaincre les preneurs d’otages de revoir leurs exigences et d’en formuler d’autres mais ne jamais fermer la porte aux négociations, ne jamais faire le beau, l’arrogant quand la vie d’un des vôtres est entre les mains de vos ennemis, quand sa famille et ses frères d’armes écoutent votre sens de l’humanité.

Encore une fois, le ministre, bien entendu téléguidé, parle d’une voix de dictateur n’ayant aucun souci du soldat lambda, comme les nantis n’ont que faire du citoyen lambda. On a encore en mémoire le soldat qui a perdu ses jambes au front obligé d’écrire sur le net qui n’a reçu aucune pension d’invalidité juste sa maigre retraite pendant que l’état donne 3 millions à chaque salafiste gracié.

On imagine bien que la Mauritanie, en la matière par les temps qui courent, ne peut jouer contre l’Algérie qui est contre toute forme de rançon ni même négociation, on sait bien que libérer des prisonniers contre le gendarme créerait un précédent qui peut faire boule de sable, on sait que payer une rançon est plus grave que libérer un prisonnier quand il s’agit de millions d’euros mais il faut toujours garder la porte des négociations ouverte et ne jamais parler des vivants comme on parle des morts or c’est ce que fit le ministre des affaires étrangères en déclarant que « le gendarme Ould Moctar  n’est pas différent des dizaines de soldats mauritaniens tombés en martyrs pour défendre leur pays ».

Bien sûr qu’il est différent car il est vivant ! Bien sûr qu’il est différent vu que dans l’absolu on peut le sauver ! Bien sûr qu’il est différent car la responsabilité de l’état est directement engagée en cas de mise à mort du monsieur !

Sacrifier le gendarme mauritanien est un très mauvais signal envoyé à nos troupes surtout par les temps qui courent où le gendarme a déclaré, sous la menace, que le pouvoir sauve des chrétiens mais pas des mauritaniens musulmans ! Voilà du poil offert à la barbe des islamistes.

Un échange de prisonnier ou pas, c’est à l’état de trancher mais reste la manière : la déclaration du ministre des affaires étrangères est une déclaration sèche, inhumaine. On se demande ce qu’il dirait si c’était son fils qui était dans les mains de l’AQMI or c’est ainsi qu’un homme d’état doit penser et agir. Chaque mot compte et quand on  ne connaît pas la conséquence d’un mot, il faut apprendre à se taire !

Pour le reste, on verra bien désormais quel sera le sort du gendarme. Si on l’exécute, l’état mauritanien aura-t-il le courage que mettre à mort les salafistes condamnés à mort ? Une chose est sûre, la guerre contre l’AQMI prend une tout autre tournure. Le sacrifice du gendarme est une autre victoire de l’AQMI.

lire la suite...

chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires