Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nord du Mali : Une association pour défendre les ethnies songhoïs et peuls


International
Lundi 3 Septembre 2012 - 10:37

C'est une nouvelle association, pour défendre certaines des communautés du nord du Mali. Elle s'appelle Zasya, a été fondée il y a quelques semaines et vient d'être présentée à la presse ces 1er et 2 septembre. Son but : défendre les droits des communautés sédentaires majoritaires du Nord, à savoir les Songhoïs et les Peuls.


Des éleveurs peuls du Gourma, au sud de Gao, Mali.
Des éleveurs peuls du Gourma, au sud de Gao, Mali.
Za, Sony et Askia, trois dynasties songhoïs du nord du Mali, en condensé, donne Zasya. C'est donc le nom de ce cette association qui entend défendre les droits des communautés Songhoïs et Peuls du Mali ainsi que des populations qui leur sont associées, comme les Bozos et les Bambaras.

Car pour Abderrahmane Touré, président de Zasya, ces populations sont négligées : « Notre revendication, c’est que nous soyons traités de la même manière que ceux qui ont toujours pris les armes contre l’Etat du Mali, à savoir les Touaregs et ceux qui leurs sont affiliés. Donc que nos communautés soient écoutées, soient interrogées sur tout ce qui va être conclu. »

S’il souhaite que les Peuls du Nord soient plus écoutés, Abderrahmane Touré veut parler avec ses « frères touarègues et arabes ». « Je suis certain que notre mouvement va se retrouver avec celui des Arabes, avec celui des Touaregs pour parler des choses, pour défendre les intérêts communs. Je crois vraiment en cela mais c’est la situation qui nous impose cela aujourd’hui, parce que nous avons simplement eu l’impression que le gouvernement ignore un peu nos communautés par rapport aux autres communautés. C’est la seule raison, et dès que l’on sera mis dans ce droit là, peut-être que l’on va revenir comme par le passé. »

Sceptique sur l’initiative de la coalition pour le Mali qui a entamé des discussions informelles avec les groupes armés qui contrôlent le nord, Abderrahmane Touré veut néanmoins croire qu’une solution négociée est possible.

Source : rfi
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire