Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Neuf journalistes agressés ou arrêtés en mai 2012-2013(SJM)


Actu Mauritanie
Samedi 4 Mai 2013 - 09:26

En Mauritanie, neuf journalistes ont été victimes d’agression ou d’arrestations par la Sécurité, les autorités civiles ou militaires, a révélé, Housseinou Ould Meddou, secrétaire général du Syndicat des journalistes Mauritaniens.


Neuf journalistes agressés ou arrêtés en mai 2012-2013(SJM)
Ould Meddou, interrogé par Alakhbar lors de la commémoration, vendredi 3 mai, de la journée mondiale de la liberté de la presse, a par ailleurs qualifié cette journée d'une occasion pour préserver les acquis en matière de liberté de la presse et pour redoubler d’efforts afin de faire face aux défis confrontés autant dans les médias privés que publics.

S’agissant des méditas privés, il a salué la bouffée de liberté résultant, selon lui, de la réforme des lois et règlements régissant le secteur, notamment la dépénalisation des délits de presse et la mise en place d’une autorité de régulation des médias.

Il craint toutefois que l’espoir né après la libéralisation de l’audiovisuel ne soit avéré vain en raison de contrats qui ne garantissent pas les droits des journalistes. C’est pourquoi il a appelé gérer les entreprises de presse sur la base d'une vision claire. Car il s’agit pas seulement d’offrir le matériel et les équipements de travail mais aussi d’accorder de l’importance aux ressources humaines par la signature, avec les journalistes, de contrats en bonne et due forme.

Pour les médiats publics, il a regretté qu’ils soient en retard par rapport aux réformes juridiques susmentionnés, ne répondent pas au besoin du public qu’ils sont censés servir et les journalistes subissent une violation de leurs droits et des licenciements abusifs à l’exemple de Mamouny, licencié depuis plus d'un ans par AMI, Agence Mauritanienne d’Information.

Des réclamations de journalistes des médias publics restent encore en suspense, celle notamment liées à l’augmentation des salaires et à la rémunération des collaborateurs qui évoluent, certains depuis plus plusieurs années, dans ces médias public.

Housseinou Ould Meddou a enfin estimé qu'il est nécessaire de compléter l’arsenal juridique existant pour la presse avec d’autres en vue d'une régularisation de la publicité.

Source:Alakhbar
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires