Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Négociateur malgré moi


Vu de Mauritanie par MFO
Jeudi 11 Juin 2015 - 12:00

La première rencontre officielle est celle qui se déroule dans les locaux du ministère des affaires étrangères polonais. Elle me met en face de représentants du département chargé des relations avec l’Afrique, le Maghreb et le Moyen-Orient.


Négociateur malgré moi
Mes interlocuteurs me font la somme des relations entre les deux pays qui ont connu selon eux une nette amélioration ces dernières années avec notamment des échanges de visites entre responsables importants des deux pays. D’abord la visite de la délégation mauritanienne dirigée par Ahmed Ould Teguedi, l’ancien ministre des affaires étrangères qui semble avoir fait impression ici (son nom est prononcé automatiquement sans besoin de revenir à un papier). Ensuite la délégation polonaise dirigée par le Président du Sénat et comprenant de nombreux hommes d’affaires et de hauts responsables. Le Président du Sénat est la deuxième personnalité de l’Etat. C’est lui qui dirige le pays en cas d’empêchement ou d’absence du Président de la République.
 
La partie polonaise s’apprête à commémorer le cinquantième anniversaire de l’établissement des relations entre les deux pays. Cela se traduira par l’organisation de manifestations culturelles et de voyages occasion d’échanges entre la Mauritanie et la Pologne. Pour ce pays une ouverture vers l’Afrique est nécessaire et si cela peut se faire à travers la Mauritanie, ce serait mieux.
 
«Nous sommes conscients de la place stratégique qu’occupe la Mauritanie comme pays charnière entre l’Afrique subsaharienne et le Maghreb. Nous percevons le développement de toute relation avec le pays dans une vision d’ensemble nous permettant de nous ouvrir les espaces prometteurs d’une Afrique en marche».
La visite de la délégation polonaise a permis d’identifier quelques domaines de coopération qui pourraient être lancés dans l’immédiat. Tout ce qui concerne l’exploitation des minerais, notamment le fer. Mais aussi la pêche, l’agriculture, l’industrie…
 
Ma deuxième rencontre justement a lieu dans les locaux de l’Agence de presse polonaise (PAP) et me permet d’échanger avec des représentants de la Chambre de commerce de Silésie. Ils m’expliquent qu’il s’agit d’une institution indépendante qui ne fait pas partie des structures étatiques. Ce qui ne les empêchent pas d’être l’un des pivots de la coopération extérieure de la Pologne moderne.
 
En plus de la promotion des investissements polonais et des échanges avec les autres pays, ils sont intéressés, dans le cas de la Mauritanie, par l’établissement d’une coopération scientifique et technique. Ils sont aussi intéressés par les secteurs de production de lait et de viande, par la pêche (industrie), par le développement des services…
 
N’étant pas moi-même concerné par ces propositions, je leur suggère d’entrer en contact avec notre ambassade à Berlin, avec la Chambre de Commerce de Nouakchott, le Patronat et surtout la Zone franche de Nouadhibou. Toutes ces structures seront prêtes à leur donner les informations nécessaires pour mieux encadrer cette entrée des opérateurs polonais dans l’espace mauritanien. Ils décident alors d’organiser un voyage en février prochain pour «voir ce qui peut être fait». Ils insistent encore sur l’aspect développement des relations universitaires. Ce sera possible surtout que le pays a mis en place des établissements d’excellence et s’oriente vers la formation professionnelle. Peut-être qu’un contact avec l’Université de Nouakchott et les différentes écoles spécialisées dans la formation (Polytechnique, ingénieurs, travaux publics…), serait édifiant.
 
Je finis cette première journée par une visite guidée dans le Palais royal et dans ses merveilleux jardins. Un moment de détente mais aussi d’exploration d’un passé toujours présent.
 
La Pologne est un pays qui a existé malgré les velléités de ses voisins, malgré les guerres qui l’ont dévasté plus d’une fois. Tout est reconstruit, tout est restaurer pour reconstituer le passé prestigieux d’une Pologne indépendante. Mais partout, on rappelle les destructions et les limites des reconstructions.

Mohamed Fall Oumere
Noorinfo


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter