Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Ndeyssane, le retour des Flam fut un non-événement…


A.O.S.A
Mercredi 25 Septembre 2013 - 00:25


Ndeyssane, le retour des Flam fut  un non-événement…
Quelle idée de rentrer au pays fin septembre, l’un des pires mois de l’année côté chaleur sans parler d’octobre ? En plus aujourd’hui fut un de ces jours d’enfer avec le vent irivi sans hospitalité. De là certainement que beaucoup de gens n’ont pas pu assister au retour pourtant historique des célèbres exilés. 23 ans ! Ce n’est pas rien. On a été surpris par la tête du président des Flam et de son porte-parole car ils ne ressemblent pas du tout aux photos qu’ils utilisent sur le net où ils paraissent beaucoup plus jeunes. Ils ont l’air très fatigués ndeyssane. 
 
Quoi que dise la propagande, l’accueil ne fut pas digne de tant de sacrifices car vivre loin de chez soi si longtemps, même au frais, ce n’est pas facile. La communauté négro-mauritanienne n’a pas été à la hauteur de l’événement à moins que les Flam ne représentent désormais pas plus de militants qu’un Birame. Cet accueil laissera des traces dans le mental des exilés. C’est un coup dur. 
 
Le retour du père de la nation, Moctar Ould Daddah, malgré la famille, les amis ne fut guère plus fameux proportionnellement à la dimension des personnages ; on se souvient hélas du maigre cortège même si le père de la nation a eu ensuite droit à un enterrement digne de lui. Il faut croire que chez nous, le plus grand nombre ne se déplace que payé pour ou pour se faire voir du pouvoir.
 
En ce qui concerne les Flam, cet accueil chétif est un flop de la part des organisateurs certainement faute de moyens financiers. Peut-être tout simplement que les Flam payent là un retour tardif pendant que sur place l’IRA, TPMN et autres ont montré qu’on pouvait se battre sur terrain et même faire de la prison. En tout cas, c’est un retour mentalement très dur.
 
On a été aussi surpris par le grotesque protocole « présidentiel » autour du président où il a été tellement question que de lui qu’il s’est permis même de parler sans penser aux autres exilés de retour dont son porte-parole car Thiam Samba parle de gens venus l’accueillir ( sic ). Ce n’est pas très correct pour un Kaaw Touré qui n’a pas démérité.
 
« Je ne ressens que de l’émotion et un réconfort moral très profond. Voir ce monde venu m’accueillir ( sic ), c’est quelque chose de très fondamental pour moi. Cela prouve quelque part que nos 23 ans d’exil n’ont pas été vains. Nous sommes donc très réconfortés et nous sommes très émus de fouler à nouveau le sol de notre pays"
 
 
On a souri aussi en entendant le symbolique service de sécurité voulant se faufiler au cri de "sécurité" comme si le président risquait quelque chose. C’était un peu pathétique. Les Flam goûtent en arrivant l’état des partis politiques en général en cette ère de l’Azizanie : les temps sont iriviens... Déluge, moustiques, et maintenant criquets, il ne manque que les grenouilles qui tombent du ciel pour coller aux textes sacrés signes d'un châtiment sans équivoque...
 
Pour le reste, on aimerait savoir s’ils sont rentrés avec leur passeport suédois et américain ou si l’état mauritanien leur a délivré en douce des passeports mauritaniens.

lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires