Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nature : Les fourmis utilisent leurs petits pour flotter


Sciences
Lundi 24 Février 2014 - 12:16

Les femmes et les enfants d'abord! Enfin, sauf pour les fourmis. En cas de naufrage ou d'inondations, ces insectes, qui ont l'incroyable capacité de s'organiser en radeau, préfèrent en fait utiliser leurs petits comme flotteurs.


«Nous avons constaté que les larves et les pupes [les fourmis encore dans leur cocon, NDLR] étaient placées comme fondations du radeau, au-dessous des ouvrières  qui s’agglutinaient pour former une seule structure», explique à la Tribune de Genève Jessica Purcell, directrice de l'équipe de chercheurs de l'Université de Lausanne, en Suisse, à l'origine de la découverte. Publiée le 20 février dans la revue scientifique PLOS One leur étude vient ajouter «un niveau de sophistication aux radeaux qui n'était jusque-là pas compris», estime pour sa part David Hu, membre de l'équipe et ingénieur de l'Institute of Technology de Georgia, aux Etats-Unis, cité par le Los Angeles Times.

Pourquoi les fourmis exposent-elles leurs progénitures «aux poissons affamés et au potentiel risque de noyade»; un choix qui, note le journal américain, peut nous paraître assez contre-intuitif?

Au départ, les chercheurs pensaient «que ce comportement montrait que certaines catégories d’individus étaient sacrifiées en cas de crise», explique la Tribune de Genève. En réalité, cette action ne relève ni d'un sacrifice, ni d'une cruauté particulière à l'égard des plus jeunes. Comme c'est souvent le cas avec les colonies de fourmis, dont «les incroyables pouvoirs d'organisation» sont depuis longtemps établis par la communauté scientifique, rappelle le LA Times, c'est en fait très pragmatique.

Jessica Purcell l'explique à National Geographic:

«Les larves et les pupes sont plus capables de flotter, sans être complètement submergées.  Elles comportent aussi pas mal de graisse, ce qui peut être l'une des caractéristiques qui les aide à résister à l'eau froide.»

En clair, cette organisation permet de sauver plus de vies: «Sans larves et pupes sous le radeau, reprend National Geographic, 25% à 50% des ouvrières auraient un contact partiel avec l'eau, ce qui les mettraient en danger». Sans compter que ces fourmis adultes mettent davantage de temps à récupérer après un bain froid, ajoute le site.


Quant aux petits, rassurez-vous, ils récupèrent bien: les chercheurs ont constaté qu'ils atteignaient l'âge adulte de la même façon que les larves épargnées par cette expérience aquatique.
 

L'équipe met néanmoins en garde sur la portée de son étude: menée en laboratoire sur une espèce répandue le long du Rhône (Formica Selysi), elle a permis d'observer la constitution d'un radeau dans une colonie de 60 adultes, une reine et dix couvains. Or dans la nature, une embarcation fourmilière peut supporter jusqu'à 100.000 membres d'une colonie !

Vous pouvez avoir un aperçu de cette prouesse dans le récent dessin animé français Minuscule , qui retrace les aventures d'une fourmi et d'une coccinelle –rien ne dit en revanche que les fourmis sont capables de voler une boîte de sucre et des cures-dents!

Source : Slate

Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter