Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Nasr Eddin Hodja : Le sage soufi turc qui mérite d’être (re)lu en ces temps d’obscurantisme religieux


Culture
Samedi 26 Janvier 2013 - 19:00

Nasr Eddin Hodja est un ouléma mythique de la culture musulmane, personnage ingénu et faux-naïf prodiguant des enseignements tantôt absurdes (au premier abord) tantôt ingénieux, qui aurait vécu en Turquie dans la ville d’Akshéhir, à une date indéterminée entre le XIIIe siècle et le XVe siècle. Sa renommée va des Balkans à la Mongolie et ses aventures sont célébrées dans des dizaines de langues, du serbo-croate au persan en passant par le turc, l'arabe, le grec, le russe et d'autres. Florilège de quelques-uns de ses «sublimes idioties» qui prêtent à sourire et à réfléchir.


Le Hodja et son âne
Le Hodja et son âne
Autres articles
Djeha-Hodja Nasreddin et le cocher
Djeha-Hodja Nasreddin rentre chez lui, contrarié par une mauvaise journée. Et pour une bagatelle, le voilà qui se dispute avec sa femme :
– J’en ai assez, je m’en vais, je quitte la maison !
Affolée et désemparée, sa femme lui court après en demandant :
– Où vas-tu ? Dis-moi au moins où tu vas aller…
Djeha-Hodja Nasreddin claque la porte, sans répondre et s’en va. Une fois dehors, il arrête une calèche qui arrivait et s’installe sans rien dire.
– Bonjour, Djeha-Hodja Nasreddin, où veux-tu aller, lui demanda le cocher
– Comment ça, où je veux aller. Je ne l’ai même pas dit à ma femme et tu veux que je te le dise à toi !

La gestation de sept jours
La première femme de Djeha-Hodja Nasreddin étant morte récemment, il décida de se remarier. Exactement sept jours après le mariage, sa femme donna naissance à un bébé. Hodja courut au marché, acheta du papier, des crayons, des livres et revint mettre ces objets à côté du nouveau-né. Etonnée, sa femme lui demanda :
- Mais Effendi, le bébé n’aura aucune utilisation de ces objets pour un certain temps encore! Pourquoi cette précipitation ?
– Détrompez-vous ma chère, répondit Djeha. Un bébé qui arrive en sept jours au lieu de neuf mois, est sûr d’avoir besoin de ces choses d’ici à deux semaines au maximum.

Vache contre vache
Djeha-Hodja Nasreddin exerçait, un certain temps, les fonctions de cadi (juge-ndlr) suppléant. Un paysan vint le trouver.
- Grand Cadi! Je viens te consulter. Supposons qu’une vache attachée à un piquet encorne une vache errante. Est-ce que le propriétaire de la première doit indemniser celui de la seconde ?
– Certainement pas, répondit Djeha. Une vache doit être tenue dans son enclos. Tant pis pour son maître s’il la laisse vagabonder.
– Je suis vraiment soulagé, Djeha, car c’est ainsi que ma vache a blessé la tienne tout à l’heure.
– Par Allah ! Pourquoi ne m’as-tu pas donné dès le début une narration complète des faits. Le cas est beaucoup plus compliqué que tu ne me l’as dit. Il faut que je consulte la jurisprudence. Qu’on m’apporte le gros livre noir qui se trouve en haut sur l’étagère!

La question sans réponse
A la maison de thé, on s’était régalé toute la soirée des paradoxes et idioties du Hodja, lorsque pour finir, quelqu’un lui demanda :
- Nasreddin, toi qui as réponse à tout, y a-t-il seulement une question à laquelle tu serais incapable de répondre ?
- Bien sûr, mais il faut que ce soit une vraie question.
- Qu’entends-tu par-là ?
- Une fois, par exemple j’étais en train de voler du blé dans la grange de mon voisin lorsqu’il est arrivé à l’improviste, me prenant la main dans le sac. Il m’a demandé : Nasreddin que fais-tu là ? Je n’ai pas su quoi lui répondre !

Ramadan
Cette année-là, le mois du Ramadan tombait en plein milieu d'un été torride.Déshydraté, Nasreddin, ne pouvant plus attendre l'heure de la rupture du jeûne,s'approche discrètement d'une fontaine. Enfin, il peut boire un peu d'eau.
- Mais que fais-tu Hodja ? N'est-ce pas un pêché de rompre le jeûne avant l'heure ?dit un passant.
- Tais-toi ! Le Ramadan revient chaque année, mais moi, si je meurs, je ne reviens plus !

Pain quotidien
Des gardes viennent arrêter Hodja. Le sultan veut le confronter avec les sages les plus éminents du pays, qui l'accusent d'hérésie. Pour sa défense, Hodja demande qu'on donne de quoi écrire aux savants. Il les invite à répondre par écrit à une seule question : « Qu'est-ce qu'un pain ? »

Et puis, il lit les réponses à l'assemblée :
- Pour le juriste, le pain est une nourriture.
Pour le physicien, c'est de la farine et de l'eau.
Pour le théologien, un don du Ciel.
Pour le géographe, une pâte cuite.
Pour le philosophe : cela dépend de ce qu'on entend par "pain".
Pour le médecin, c'est une substance nutritive.
Enfin, pour l'historien, personne ne sait ce que c'est.

Puis, il se tourne vers le sultan et dit :
- Seigneur, ils sont incapables de se mettre d'accord pour définir une chose qu'ils mangent tous les jours. Comment pourraient-ils décréter de commun accord que je suis un hérétique ?

Enfer ou paradis ?
A la fin de son prêche consacré aux souffrances qui attendent les damnés dans l'autre monde et aux joies réservées aux élus, l'imam s'écrie :
- Ô croyants! Que ceux qui veulent aller en enfer se lèvent! Tout le monde reste assis, la tête baissée.
- C'est bien, musulmans! Alors maintenant, que ceux qui veulent aller au paradis d'Allah se manifestent!
L'assemblée des fidèles se met debout comme un seul homme, à l'exception de Nasr Eddin qui reste assis.
- Eh bien, Hodja, il faudrait te décider! Tu ne veux pas non plus aller au paradis, à ce que je vois...
- Non, allez-y, vous. Moi, je reste ici.

Sources : futurquantique.org, wikipédia et nasreddinhodja.blogspot.com

Pour plus d’histoires de Nasr eddin suivez ce lien

ou celui-ci

Vous pouvez également vous procurer une de ses meilleures éditions : Sublimes paroles et idioties de Nasr Eddin Hodja, trad. J.-L. Maunoury, Phébus Libretto, 1990 (ISBN 2-85940-857-6)
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires