Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

N'diawar Ba dit Giresse : "Une bonne partie des récompenses financières des joueurs et du staff a été donnée à des gens qui n'ont rien fait ou apporté au FC Tevragh Zeïna"


Sport
Samedi 20 Octobre 2012 - 12:11

Titulaire d'une licence CAF C, N'diawar Ba est un entraîneur de football sénégalais, né à saint-louis. Cet ex-entraîneur de la Linguère de Saint-louis avait déposé ses valises en Mauritanie lors de la saison 2007-2008 où il tenait les rênes du club d'Ahmedi (actuel Tidjikja) pendant une saison, avant de rejoindre le FC Tevragh Zeina en 2008. N'diawar a évolué sous les ordres de l'expérimenté Birama Gaye pendant les quatre saisons les plus lumineuses du club du quartier résidentiel de Nouakchott. N'diawar Ba décide de quitter subitement le club il y a quelques jours, et met un terme à un travail qui aura duré quatre ans avec le Tevragh Zeina. Maurifoot revient sur les raisons du départ brusque de cet entraîneur qui a contribué à l'histoire de ce jeune club aux grandes ambitions. Entretien.


N'diawar Ba dit Giresse : "Une bonne partie des récompenses financières des joueurs et du staff a été donnée à des gens qui n'ont rien fait ou apporté au FC Tevragh Zeïna"
Votre départ du FC Tevragh Zeina vers l'ACS Ksar vient d'être officialisé. Quelles en sont les raisons ?

Mon départ est lié à beaucoup de problèmes dont le respect d'engagements financiers. J'ai eu des arriérés de salaires avec le club, des coupures d'eau et d'électricité au siège où j'habitais, et d'autres problèmes...

Mais le pire dans tout ça, le plus décourageant, le plus décevant, c'est qu'en remportant le doublé (coupe-championnat) la saison dernière, on nous a mis au même niveau que des gens qui traînent avec le président et qui n'ont même pas fait deux mois au club. Je veux dire par là qu'une bonne part des récompenses financières des joueurs et du staff a été donnée à ces gens là qui n'ont vraiment joué aucun rôle au sein de ce club. Les hommes qui méritent sont les hommes du terrain, à savoir les joueurs et le staff.

Un président qui vous accuse d'être responsable des trois points perdus sur tapis vert alors que les notifications des cartons sont envoyés directement dans sa boite et non la mienne.

Encore mieux: le secrétaire général du club confirma que c'était sa responsabilité et non celle de Giresse. D'ailleurs je n'étais même pas à Nouakchott le jour où le joueur a écopé son troisième carton, pour vous dire....

Je suis fier d'avoir contribué à l'histoire de ce club pour lequel je n'ai ménagé aucun effort pour la réussite pendant quatre ans. Avec mon profil d'entraîneur adjoint, je m'occupais de plusieurs autres tâches quotidiennes relatives à la vie du club. J'étais partout pour ce club avec le seul souci de le voir réussir malgré cette énorme pagaille qui règne en son sein avec un président entouré de gens malsains, avec lesquels il ne risque pas d'aller bien loin. C'est dommage pour un grand club comme le FC Tevragh Zeina qui ne doit plus vivre ce genre de situations car ce club a la chance, aujourd'hui, d'avoir le soutien de la Mairie avec une présidente très organisée et cohérente dans ses démarches. Tout doit être clair et personne ne doit tromper personne surtout quand on se dit qu'on est un grand responsable du football.

Des regrets?

Le seul regret que j'ai aujourd'hui c'est d'avoir quitté de grands hommes comme Birama Gaye et M'bodj, les hommes forts de la barre technique du club. Ce sont des hommes qui me faisaient entièrement confiance dans le travail avec des joueurs formidables qui vous aiment et qui sont reconnaissants au travail que vous faites. Quatre ans de bonheur avec un parcours riche en trophées (3 coupes, un championnat, une super coupe). Aujourd'hui je suis parti mais l'histoire retiendra mon passage au sein de ce club.... Un grand Merci à Mme le Maire qui a tout donné pour ce club.

Parlons du match important de votre désormais ancien club face à l'USMA. Pensez-vous que le FC TEVRAGH ZEINA a de réelles chances pour réaliser l'exploit face à ce bulldozer algérois, ce vendredi 19 octobre 2012 à Nouakchott ?

Si l'effectif est au complet, l'espoir est permis. Le club dispose d'un groupe qui joue ensemble depuis 4 ans avec des joueurs expérimentés d'envergure internationale, très talentueux et qui ont un fort caractère. Ils peuvent faire un bon résultat à domicile mais la tâche ne sera pas facile car ils auront un grand club en face, l'USMA. Bonne chance à eux !

Propos recueillis par Jemal Sevir pour Maurifoot
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire