Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Musique Hassani : Les Sahraouis rejettent l’hégémonie mauritanienne


Culture
Lundi 14 Janvier 2013 - 12:10

Dans un article publié dans le site électronique marocain "E-Marrakech", hier 8 janvier 2013, intitulé "Musiciens Sahraouis : les organisateurs du festival d’Aousserd favorisent la Mauritanie", Larbi Amine rapporte le ras-le-bol des artistes sahraouis face à ce qu’ils considèrent comme une hégémonie des musiciens mauritaniens avec la complicité du directeur du festival d’Aousserd qui vient de s’achever.


Musique Hassani : Les Sahraouis rejettent l’hégémonie mauritanienne
Autres articles
Si dans le communiqué qu’ils ont produit à l’occasion, les musiciens sahraouis ont loué les efforts du ministère marocain de la Culture pour la réussite de l’évènement, ils ont par contre taxé les organisateurs de racisme, soulignant qu’ils "n’avaient d’attention que pour les musiciens mauritaniens". Selon eux, l’organisateur du festival qui est pourtant Sahraoui, "nourrirait de la haine pour les artistes locaux ", notant qu’Aoussred "allait être une enclave mauritanienne par ses actions, donc interdite aux artistes sahraouis " s’il en avait le pouvoir.

Ce cri de cœur semble ainsi sonner la colère d’une frange de musiciens sahraouis qui se considèrent délaissés au profit des griots venus du référentiel du monde hassaniya, qu’est la Mauritanie. En effet, c’est un véritable culte qui est voué Outre-Sahara, aux troubadours et autres musiciens en provenance de la patrie mère, même si les vicissitudes de l’histoire ont fait du Sahara Occidental et de la Mauritanie deux territoires distincts malgré le caractère uniforme de leurs peuples.

Cette déchirure de l’espace Hassaniya qui couvre la Mauritanie, le sud algérien et marocain, jusqu’au Nord Mali et le Niger, avec comme épicentre le Bilad chinguitt, nourrirait aujourd’hui le rêve de quelques grands penseurs bien de chez nous qui souhaiteraient la réunification de cette grande fratrie. D’où certainement, la grogne soulevée ces jours-ci par une supposée velléités des autorités actuelles à enrôler des populations venues de ces contrées sur la seule base identitaire liée à l’appartenance à une aire culturelle et identitaire commune.

Ce qui expliquerait la grogne sur la toile des Négro-mauritaniens qui voient dans cette opération, une réelle menace pour la configuration communautaire du pays, de plus en plus menée par des chauvins dont le dessein serait de blanchir la Mauritanie.

C.A
Pour l'authentique
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter
Les + populaires