Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Municipales et législatives à Sebkha : Des centaines de negro-mauritaniens empêchés de voter


Actu Mauritanie
Samedi 23 Novembre 2013 - 22:50

Au lycée de Sebkha, des électeurs manifestent à 19h pour protester contre "le vol de leur droit de vote". Ils sont des centaines selon des sources concordantes.


Au bureau de vote 10 de Tevragh Zeina, ce samedi 23 novembre à midi. Crédit : Noorinfo/MLK
Au bureau de vote 10 de Tevragh Zeina, ce samedi 23 novembre à midi. Crédit : Noorinfo/MLK
"Ils ont fermé les bureaux de vote à 19h comme prévu, mais ils ne les avaient ouverts qu'à 10h du matin. Comment peuvent-ils nous faire ça?" S'indigne Habib Ba, habitant de Sebkha, jeune commerçant, et fils du notable de cette commune, le fameux Thierno policier.

Des éléments de la garde ont été postés devant le lycée et tentent tant bien que mal de contenir la petite foule en colère. "Ils ont ouvert les portes tard dans la matinée, et ont fait entrer les gens au compte-goutte. C'est comme si tout était fait pour que Raby Haidara soit réélu ici en évitant le vote des gens qu'elle a noyé dans le mépris durant ces dernières années" argue à côté Mohamed Fall, un père de famille qui dit faire la queue depuis 15h de l'après-midi.

Abdallahi Ahmed Miské, président du bureau 13 dans le même lycée, explique le retard dans quelques-uns des bureaux sis au lycée, par "l'absence d'isoloirs".

"D'autres bureaux dans cette enceinte de vote, ont été transférés, continue le président, "à cause des inondations". "Mais ils n'ont prévenu personne. Et beaucoup n'ont pas pu exercer leur droit de vote car on ne les a pas prévenu et on n'arrive pas à leur dire au lycée où se trouve les bureaux manquants" explique un mandataire d'un parti de l'opposition.

File d'attente d'électeurs devant le lycée sebkha. Crédit : Alakhbar
File d'attente d'électeurs devant le lycée sebkha. Crédit : Alakhbar
Des bulletins nuls en perspective 
 
Abou Alassane Sarr, mandataire de parti a constaté qu’on n’a pas assez sensibilisé les électeurs face à un scrutin très complexe : "quatre bulletins de vote à mettre dans quatre urnes, ce n’est pas facile pour les électeurs!" D’ailleurs le  président du bureau de vote N° 27 à école Cheikh Souleiman Ball à Sebkha Habib Ould Hassan a constaté que des électeurs se trompent et mettent les 4 bulletins dans une seule urne.

Le  même bureau, initialement, prévu à l'école 12, a été transféré à cause des inondations au lycée de Sebkha sans pour autant que les mandataires  et électeurs qui y sont inscrits en soient informés, s’est plaint un mandataire  de parti. Ce dernier dit avoir passé une heure de temps pour retrouver le nouveau bureau. 

"Pas de sensibilisation, des bulletins toujours aussi compliqués, une population qu'on oublie très largement analphabète, une pléthore de partis cartables. Pas facile de s'y retrouver pour l'électeur lambda" précise Awa, une militante d'AJD/MR.

Le président à déjà botté en touche depuis ce matin : S’agissant de la transparence dont se doute l’opposition, Mohamed Ould Abdel Aziz a indiqué que «l’essentiel est que les élections se déroulent dans la discipline et dans de bonnes conditions. En ce qui concerne maintenant  la transparence cela découle des prérogatives de la CENI».

Le président du parti Twassoul Mohamed Ould Jamil Mansour dit avoir constaté « plusieurs irrégularités » dans le déroulement du vote : Il a ainsi noté «l’expulsion » de son représentant d’un bureau de vote à Akjert et «l’interdiction» à d’autres parmi ses représentants d’accéder à certains bureaux de vote. 

Avec Agences 
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires

Le bain turc de la SNIM

18/08/2016 - Noorinfo