Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Moustapha Sall : «J’ai accepté de revenir parce que l’ACS Ksar m’a présenté un projet sportif intéressant»


Sport
Mercredi 23 Octobre 2013 - 17:19

Moustapha Sall dit Petit Sall a repris le chemin des entraînements cette année avec l’ASC Ksar après deux années sabbatiques. C’est l’un des techniciens les plus compétents de sa génération. Entretien.


Moustapha Sall à gauche
Moustapha Sall à gauche
Vous vous êtes éloigné des terrains d’entraînements il y a deux ans. Cette année vous avez signez avec l’ASC Ksar. Pourquoi ce revirement et pourquoi l’ASC Ksar ?
 
Je me suis éloigné des terrains d’entraînements à cause de nouvelles responsabilités dans mon travail. Pour autant cela ne m’a jamais empêché de suivre l’activité du football qui est ma principale passion. En ce qui concerne mon retour, j’ai été contacté par les responsables de l’ASC Ksar qui m’ont présenté un projet sportif ambitieux que j’ai accepté après une longue réflexion. Evidemment le fait que ce soit le mythique Ksar a beaucoup joué.
 
Peut-on connaître le projet sportif du club que vous venez de prendre et quelles sont ses ambitions ?
 
Comme tout grand club le projet est ambitieux et vise à lui redonner la place qu’il mérite sur l’échiquier national et international. Les ambitions elles sont clairement affichées et ne se limitent pas seulement à la conquête du titre de champion. Il s’agit de redonner aux supporters du club leur fierté et cela passe par les résultats.
 
Cette année il y a eu un grand mouvement des entraîneurs nationaux vers les clubs. On peut citer le cas du retour de Mohamed Salem ould Harouna dit Sneidry. Selon vous cela est dû à quoi ?
 
Tout d’abord, je me félicite de cette situation qui a permis à de grands noms comme Mohamed Salem Ould Harouna dit Sneidry de reprendre du service. Cela ne peut être qu’être bénéfique pour notre football qui a besoin de l’expérience des grands entraîneurs comme Sneidry et Birama Gaye qui ont beaucoup de choses à apporter.
Cette situation résulte directement je pense des derniers résultats enregistrés par notre football au niveau continental et à l’engouement perceptible tous les week-ends.
 
On remarque aussi que depuis la qualification de l’équipe nationale des locaux pour le CHAN 2014 en Afrique, la valeur des joueurs, notamment les internationaux, a triplé. Pensez-vous que cela milite en faveur des clubs mauritaniens dont la majorité est très faible financièrement ? 
 
Je me félicite de cette situation pour les joueurs qui méritent d’être dans de bonnes conditions. L’amélioration de leur condition ne peut que les rendre plus performants et c’est ce qui ouvre la voie à la concurrence. Certes ce sont les clubs les plus nantis qui pourront enrôler les meilleurs joueurs mais c’est la loi du marché et il reviendra aux autres de se structurer mieux pour trouver les moyens financiers.

Moustapha Sall : «J’ai accepté de revenir parce que l’ACS Ksar m’a présenté un projet sportif intéressant»
Que pensez-vous de la nouvelle formule du championnat en deux poules ?
 
C'est une nouvelle formule qui a ses inconvénients parce que les joueurs vont disputer moins de matchs. Cependant, elle est dictée par une situation liée à la Coupe du Monde 2014 au Brésil et à la CAN 2014 qui obligent le réaménagement du calendrier.  Tout le monde doit essayer de s’y accommoder afin de produire le meilleur de son équipe.
 
Comment avez-vous vécu la qualification des Mourabitounes pour le chan 2014 en Afrique du Sud ?
 
Comme l’ensemble des Mauritaniens amoureux du football et de leur pays, c’est un moment inoubliable que j’ai vécu suite à la qualification des Mourabitounes pour le CHAN 2014. Une qualification avec la manière devant le Sénégal qui nous a rendu notre fierté. C’est dire que c’est un instant historique qui marquera toujours ma mémoire. Je profite de vos colonnes pour féliciter l’équipe nationale de football, son staff et la Fédération de football pour la joie immense qu’ils nous ont procuré.
 
Patrice Neveu a fait appel à des joueurs que vous avez dirigé vous-même en 2008 pour l’équipe nationale A. Est-ce qu’auparavant, vous avez eu à parler avec lui de ses joueurs ?
 
Comme tout entraîneur national, j’ai eu des échanges avec Patrice Neveu concernant l’équipe nationale. Nous avons parlé de l’époque ou je dirigeais l’équipe des joueurs. Cependant, je n’ai pas eu à la diriger dans ses choix même si je continue à avoir des rapports réguliers avec tous les expatriés que j’ai eu en équipe nationale. Cependant, j’estime qu’il est de notre devoir de l’aider dans sa mission si toutefois il le désire parce qu’il s’agit de la Nation.
 
Samedi 5 octobre 2013, l’UNAFI a rencontré ses homologues de Saint-Louis. Parlez-nous de ce tournoi ?
 
C’était un tournoi avec des joueurs de notre génération de la région de Saint-Louis qui nous permet de nous retrouver et d’échanger. Il a été initié il y a quelques années. Très prochainement, nous allons nous déplacer à Saint-Louis pour le match retour.  Notre ambition est de l’ouvrir aux équipes de Dakar, de la Gambie, etc. Ici, je tiens à remercier le Président de la Fédération Mauritanienne de Football, M.Ahmed Ould Yahya, pour le soutien qu’il nous a apporté pour l’organisation de ce tournoi en mettant à notre disposition le centre d’hébergement de la Fédération et les installations sportives.
 
Propos recueillis par Mohamed Feily dit Antar
Mamoudou Kane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
En clair
Inscription à la newsletter