Connectez-vous S'inscrire
Noorinfo

Moralité : la Mauritanie, un pays aux abois où les chiens passent…


A.O.S.A
Mercredi 1 Mai 2013 - 12:01


Moralité : la Mauritanie, un pays aux abois où les chiens passent…
Voilà c’est fait : Lancement officiel de  la troisième version du manifeste du h’artani opprimé…

La première version a été élaborée « clandestinement » en octobre 2012. Elle apparaît en ligne en janvier 2013 sous une deuxième version  avec la mention «  confidentiel ». Le texte appelait à signer une pétition disponible nulle part et le texte n’était signé que  par des anonymes sous l’appellation « cadres haratines de l’opposition et du pouvoir... » sans que le citoyen lambda ne puisse savoir de qui il s’agit exactement. ..

http://www.noorinfo.com/Confidentiel-le-manifeste-du-hartani-opprime-est-desormais-en-ligne_a7044.html

La dernière version revue et corrigée a été apparemment lancée avant-hier. Texte rédigé d’une main de maître, mais sans nègre, qui met à jour quelques chiffres terrifiants non pas au sujet de la masse des h’ratines qui attendent que les efforts du pouvoir achèvent de donner du temps au temps face à l’amplitude des profondes séquelles de l’injustice et de l’exploitation héritées d’une société féodale quasiment intacte à en juger par les chaînes mentales où les négro-mauritaniens n’ont rien à envier aux maures en matière d’esclavage et séquelles parfaitement actives, ce texte rédigé d’une main de maître donne surtout des chiffres terribles car ils montrent que l’injustice et la marginalisation des cadres h'ratines sont manifestes au cœur du pouvoir sans que cela ne soit justifié par le fameux prétexte de l’ignorance et l’incompétence des masses h’ratines.

Les chiffres crient d’eux-mêmes, et leur voix sans écho est un arrêt sans appel.

Celui qui avale le mieux la couleuvre officielle du manifeste du h’artani opprimé ce n’est pas un h’artani, encore moins un chauvin fils d’émir, mais un bon maure assez proche du pouvoir et qu’on peut accuser de tout sauf d’être un révolutionnaire. S’il tient de pareils propos c’est qu’il sait que ça ne sert plus à rien de jouer au pompier car en vérité, comme nous sommes nombreux à le penser, le mal est fait à cause rappelle Oumeir  « du refus de partager » manifeste ; c’est le cas de le dire...

En effet, avec Oumeir, on peut pleurer de voir que la fracture est consommée entre l’intelligentsia h’ratine et les maures du système car les vrais responsables de cette déchirure sont ceux qui ont détruit et pillé la Mauritanie car ce faisant c’est le pire de la nation qui a proliféré sur la Mauritanie fraternelle en décomposition. Nommer ici et là des h’ratines comme faire-valoir est une chose car c’est d’abord un droit mais cela ne peut éternellement cacher le reste à savoir cette demi-fraternité.

Voyez ce qu’il a fallu faire comme bruit depuis près de 3 ans pour avoir enfin un et un seul h’artani général car en la matière l’humour du pouvoir va loin car on dit qu’il y avait déjà un général h’artani de culture arabo-berbère mais c’est un général h’artani blanc de ceux qu’on ne traite pas de h’artani comme les Nougheit et autres car le terme est infamant à un certain degré de métissage.

Tout cela est lamentable mais le mal est fait et la vérité infecte ne peut plus être niée. Nous vivons dans une société où le racisme noir et blanc a été savamment distillé sans que les criminels ne soient jamais mis hors d’état de nuire au contraire le pouvoir les recycle toujours. Le racisme est là et la folie des classes sociales encore plus présente même si avec l’argent, un esclave peut épouser une fille d’émir car au-delà de la mythologie à l’heure des mites, l’argent reste un maître sans couleur ni caste, il anoblit comme pour rappeler ce que vaut le terme.

Reste une inquiétude : que valent ceux qui portent ce manifeste ? En quoi sont-ils différents de notre classe politique car la caque sent toujours le hareng et rien ne permet de croire que ces h’ratines soient moins politicards et intéressés que les aînés qui ont rejoint le silence au cœur du système pour un poste. Pourvu que tout cela ne soit pas la poussée d’une certaine jeunesse H pour prendre la place des aînés bientôt à la retraite au cœur du système ou  à sa périphérie dépendante car alors tout ceci ne serait qu’une vaste fumisterie de plus.

D’ailleurs, Oumeir note en passant que cette sortie arrive avec la mise à jour du retour des Flam dont une délégation a été reçue par Aziz « avec diligence » selon le communiqué ravi des Flam qui ne porte pas la moindre mention du hic de l’enrôlement à Paris à moins que tout ce beau monde sera renaturalisé mauritanien par décret de sa majesté mais Oumeir oublie, comme nous l’avons souvent rappelé lien à l’appui vers un article de jeuneafrique, que Thiam Samba a toujours estimé que le pouvoir devrait être partagé entre les deux communautés qu’il reconnaît à savoir « partage des pouvoirs entre Négro-Mauritaniens et Arabo-Berbères ».

http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN07107sambamalfse0/

 Il n’a jamais été question pour les FLAM de partage de pouvoir entre trois communautés. Aussi, pourrait penser Oumeir, tant qu’à faire, il vaudrait mieux pour les maures du système partager d’avantage avec la communauté h’artanienne que de risquer de tout perdre à affronter les deux communautés noires.

Une pensée aux nationalistes arabos errants : voyez l’état de la Mauritanie entre vos mains : un pays aux abois…


lire la suite...
chezvlane


              

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actu Mauritanie | Actualité | Economie | Sport | Culture | Société | Lu sur le web | International | Tribunes | Vu de Mauritanie par MFO | Blogs | videos | A.O.S.A | Communiqué | High-Tech | Politique | Sciences | Insolite | Histoire





Suivez-Nous
Rss
Recherche
Inscription à la newsletter
Les + populaires